Photo : OM.fr

Équipe pro

Strasbourg – OM (0-1) : Du réalisme et trois points

Analyse
Ligue 1
Posté par
OM.fr
Le Vendredi 6 novembre 2020 à 09:46
Les Olympiens signent un troisième succès de rang en Ligue 1 Uber Eats en s’imposant à Strasbourg sur leur seul tir cadré du match, signé Sanson.

5 changements dans le 11

André Villas-Boas a une nouvelle fois effectué des modifications dans son équipe de départ. Parmi les cinq changements, deux sont la conséquence de suspensions. Sakai devait être suspendu contre Lens mais le match étant reporté (à une date non-fixée pour le moment), sa suspension a été décalé à ce déplacement à Strasbourg. Elle est venue s’ajouter à celle d’Alvaro. Par conséquent, c’est tout le côté droit de la défense qui a été remanié avec les titularisations de Balerdi dans l’axe et de Nagatomo sur le flanc droit.
Le technicien portugais a également effectué trois autres changements par rapport au déplacement à Porto : Sanson, Payet et Benedetto étaient sur le banc alors que Gueye, Cuisance et Germain ont débuté.

 

La première période

Il n’y a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent en première période. L’OM n’a pas tiré au but et il n’y a eu aucun tir cadré de la part des deux formations. Les deux équipes n’ont pas su enflammer la partie et les prises de risque ont été rares. Au cours des 45 premières minutes, 18 fautes ont été commises, 11 côté alsacien et 7 par les Olympiens, ce qui donné un jeu haché. La possession était en faveur de l’OM mais cette domination était stérile.

 

La seconde période

Avant le coup d’envoi de la seconde période, André Villas-Boas a effectué son premier changement : Sanson a remplacé Gueye. Ce sont ensuite Payet et Benedetto qui ont pris la place de Cuisance et Thauvin. Les Marseillais avaient toujours la possession dans un match pauvre en opportunité de marquer.
Les remplacements ont apporté du mieux dans la transmission du ballon côté OM, jusqu’au premier tir marseillais qui a fait mouche. Sur la gauche, Payet, pourtant au sol, parvenait à centrer pour Benedetto donc la déviation de la tête trouvait Sanson. La demi-volée du milieu de terrain olympien filait sous la barre du portier alsacien. L’OM ouvrait la marque sur son premier tir de la partie.
Malheureusement, le buteur sortait quelques minutes plus tard, touché à la cheville. Strootman prenait sa place avant que n’entre également en jeu Khaoui à la place de Germain.
Les hommes d’André Villas-Boas tremblaient en fin de match face à des Strasbourgeois qui osaient un peu plus mais sans se montrer vraiment dangereux.
L’OM prend trois points sur son premier et seul tir cadré de la rencontre. Réalisme et efficacité étaient donc au rendez-vous. En Alsace, les Olympiens signaient leur troisième succès de rang en L1 et se rassuraient après la lourde défaite à Porto. Il fallait au moins ça pour passer une trêve internationale un peu plus sereine.