Photo : OM.fr

Équipe pro

Il y a 15 ans… Le coup de canon de Ribéry !

Rétro
Histoire du club
Posté par
OM.fr
Le Jeudi 19 novembre 2020 à 12:00
Le 19 novembre 2005, l’OM, tenu en échec par Nantes à domicile, s’en remet au talent de Franck Ribéry pour l’emporter grâce à un but magnifique.

Il y a des joueurs capables de faire basculer un match par leur talent, par un éclair, un geste majestueux qui marque les esprits et reste gravé dans les mémoires. Celui de Franck Ribéry ce 19 novembre 2005 en fait partie.
Ce jour-là, l’OM reçoit le FC Nantes pour le compte de la 15e journée de Ligue 1. Depuis le début de saison, les hommes de Jean Fernandez alternent le bon et le moins bon. Battus à Toulouse, ils ont enchaîné trois succès de rang (dont un contre Paris à la maison) n’ont ensuite pas gagné pendant trois matchs (défaites à Saint-Etienne et au Mans, nul contre Lille à domicile). Le bilan est de 5 victoires pour 6 défaites et 3 nuls. Les Marseillais pointent à une modeste onzième place, à 15 longueurs du leader lyonnais et 6 du deuxième, Bordeaux.

 

Ce match contre Nantes à l’Orange Vélodrome doit donc remettre l’OM sur de bons rails. Juste avant la demi-heure de jeu, sur une touche de Nakata, Oruma s’appuie sur Niang qui lui remet le ballon en pleine course d’une astucieuse «Madjer», le milieu nigérian s’infiltre dans la surface et glisse le ballon entre le poteau et Landreau pour l’ouverture du score. Les 48.221 spectateurs de l’enceinte marseillaise respirent.

En seconde période pourtant, les Canaris reviennent à flots. Un coup franc de Bamogo dévié par le mur trompe Barthez. Habib Bamogo, prêté par l’OM au FC Nantes plombe le bon match de ses anciens partenaires de vestiaire. Tout est à refaire pour les Olympiens. Jean Fernandez décide de faire entrer Nasri et Mendoza à la place de Delfim et Koke. Mais c’est bien Ribéry qui va faire pencher la balance du côté de l’OM. Et de quelle manière !

 

On joue la 72e minute, Cana récupère un ballon au milieu de terrain et le glisse à Ribéry. L’ancien Messin se retourne, effectue quelques pas balle au pied sans être attaqué avant de décocher une frappe lourde et puissante. Un coup de canon monumental à 30 mètres qui vient heurter la transversale puis fait trembler les filets de Landreau, légèrement avancé sur sa ligne des 5,50 mètres au moment du tir. Le public exulte et le buteur entame une longue course en embrassant son maillot et glisse vers un poteau de corner pour aller célébrer sa réalisation. L’OM reprend l’avantage et ne le lâchera plus.
Sur coup franc, Ribery touchera à nouveau la transversale du portier nantais, en fin de partie, mais cette fois-ci, le ballon n’entrera pas dans les buts.

 

Qu’importe, l’essentiel est fait, l’OM renoue avec la victoire. Ce match sera d’ailleurs le point de départ d’une série de cinq matchs sans défaite (4 succès, un nul) et d'une remontée au classement jusqu’à la trêve de fin d’année.

Franck Ribéry