Photo : OM.net

Équipe pro

Reims - OM : Trouver la faille

Posté par
OM

Reims avant Bordeaux et Dijon

L’OM enchaîne trois matchs en six jours après la défaite face à Lille. Trois jours avant Bordeaux et six jours avant Dijon, le premier rendez-vous se situe à Reims. Dans un Stade Auguste-Delaune qui a vu seulement 18 buts en 11 matchs de L1, soit 1,6 unité toutes les 90 minutes. Ce qui fait du Stade de Reims la deuxième meilleure défense à domicile (8 buts encaissés), avec Lyon, sur la terre la moins prolifique de l’hexagone.
Pour Marseille, le bilan du mois du mois de janvier fait état de 4 points engrangés sur 12 possibles (1 victoire, 1 nul et 2 défaites). Il aurait pu être meilleur au vu du contenu livré sur le terrain de Saint-Étienne (défaite 2-1).
Aujourd’hui, Rudi Garcia et ses hommes ont l’opportunité de matérialiser leur regain de forme.

Balotelli la solution ?

Après 22 journées, on peut constater que l’OM n’offre pas le plus grand nombre de garanties quand il s’agit de se déplacer. À l’extérieur, les Phocéens se sont déjà inclinés deux fois plus que sur l’ensemble de la saison dernière (4 succès, 1 nuls, 6 défaites).
À l’inverse, les Rémois n’ont plus perdu chez eux depuis le 5 décembre (défaite 1-0 contre Toulouse). Il s’agit de trouver la faille contre un promu sûr de sa force, en particulier devant ses supporters.
Les premières minutes de Mario Balotelli ont démontré qu’il pouvait apporter un vrai plus très rapidement. En un quart d’heure de jeu, le néo-numéro 9 de l’OM a rappelé qu’il faisait partie des attaquants rares, ceux qui sont capables de scorer indépendamment de leur condition physique ou du contexte.

Le promu confirme

De retour dans l’élite après avoir surclassé la Ligue 2, le Stade de Reims a annoncé la couleur d’entrée en faisant tomber Nice puis Lyon sur la plus petite des marges au mois d’août. Hermétique et efficace, le onze marnais a tout de l’épouvantail.
L’entraîneur, David Guion, s’appuie sur un secteur défensif performant symbolisé par un Abdelhamid qui a disputé l’intégralité des 22 matchs de championnat. Avec 1980 minutes jouées, le défenseur, qui avait goûté à l’élite en 2016-17 sous les couleurs de Dijon, est le joueur de champ le plus utilisé en L1.
Le retour en France du milieu défensif Romao est d’ores et déjà réussi. À 35 ans, il apporte son expérience et contribue à solidifier un édifice installé dans le milieu de tableau depuis la fin du mois d’octobre.

Le mot du coach

«Reims défend très bien et prend peu de buts. Ils sont sur une série d’invincibilité assez importante. Nous avions été bons sans parvenir à trouver la faille à l’aller. Ce qui est certain, c’est qu’on est en manque de points. On ira à Reims pour gagner, quand bien même cette équipe est solide et performante. Ils ont de nombreux atouts : un bon entraîneur et une bonne dynamique. Mais ça ne change rien, on est en retard de points donc on veut absolument gagner.»