Photo : OM.fr

Équipe pro

OM - Nantes : La conférence de presse

Conférence de presse
Live
Posté par
OM
Le Jeudi 18 août 2022 à 03:00
Le replay de la conférence de presse avant OM - FC Nantes avec Igor Tudir et Valentin Rongier.

 

 

Le replay de la conférence de presse sur Twitch

 

Valentin Rongier : «Faire un match plein»

Je suis content de retrouver ce poste (au milieu de terrain). Je ne regrette pas d’avoir évoluer là où j’ai joué l’an passé, j’ai grandi et beaucoup appris. Mais je suis bien.
Porter le brassard est une grande fierté mais ce n’est pas quelque chose que je recherchais. On est tous capitaines. J’ai eu le brassard car Dimitri Payet ne débutait pas les matchs.
C’était une grosse préparation. Il y a eu de la fatigue et je pense que l’on digère encore les séances de la préparation.
Tudor aime aller vite vers l’avant avec un pressing haut sur le terrain. Sampaoli, c’était un style de possession et là c’est un jeu direct.
On ne s’attendait pas à un départ du coach mais on fait confiance à la direction. On recrute des joueurs de qualité et c’est un peu tôt pour juger de nos performances.
Dimitri Payet est toujours impliqué dans la vie du groupe. C’est notre capitaine. Il n’aime pas être sur le banc, il fait tout pour revenir.
Pour lui, le brassard n’a pas d’importance. Quand je l’ai vu entrer sur le terrain, j’ai voulu lui donner mais il m’a dit de le garder.
On a besoin de tout le monde. Milik est un très bon joueur. 
Mon objectif est de progresser chaque saison. J’apprends de chaque coach pour être meilleur. Une saison, c’est long, c’est beaucoup de matchs et c’est difficile d’être performant toute l’année.
Le coach joue avec deux 6. Guendouzi est plus offensif que moi et donc l’aspect prévention est plus pour moi. On doit être disponibles pour nos défenseurs centraux.
Je me sens très bien ici. Nous en sommes qu’au début de la saison et si, un jour, je dois prolonger, ce sera avec grand plaisir.
C’est un match compliqué. Ils arrivent à nous poser des soucis à chaque fois. Il faudra faire un match plein pour prendre les 3 points. On en a besoin.
Jordan Veretout est parti rapidement quand je suis arrivé en pro. C’est un excellent joueur, on est contents de le voir revenir en France, en plus chez nous. La concurrence est saine entre Jordan, Mattéo, Pape et moi. On aura besoin de tout le monde cette saison car il y aura beaucoup de matchs.
Notre jeu a changé, et cela prend du temps d’apprendre un nouveau système.

 

Igor Tudor : «L’attaque, c’est fondamental»

Kaboré est une recrue que l’on voulait à droite. Il connaît déjà la Ligue 1. Le rythme n’est pas parfait en août. On a quand même beaucoup couru contre Brest.
On a toujours un attaquant devant et deux joueurs variables en fonction de l’adversaire. Il faut encore améliorer des choses. L’attaque, c’est fondamental. Je suis content des joueurs disponibles. Ce qui importe le plus c’est qu’ils marquent des buts et qu’ils délivrent des passes décisives.
Au niveau offensif, l’important c’est la connexion entre tous les joueurs de l’équipe, pas seulement les joueurs de devant. Sanchez est arrivé tard, Suarez aussi, Ünder a peu joué à ce rôle… On a des joueurs de qualité et c’est à moi de leur donner la possibilité d’être décisif sur le terrain.
Il n’y a pas de hiérarchie. Cela dépend des matchs. On a 6 ou 7 attaquants pour 3 postes. On évalue le schéma offensif au cas par cas.
Un défenseur arrivera sûrement. Pour le reste, on verra.
Pau Lopez s’est entraîné toute la semaine avec nous. Nous sommes contents. Tous les joueurs sont à disposition.
On joue pour les supporters. Les sifflets du premier match nous ont porté chance. Si je me fais encore siffler et que l’on gagne, ça me va.
La préparation estivale a été courte. Elle a été normale, on a travaillé, ni plus, ni moins. On n’a pas autant travaillé que ce que j’aurais voulu car il y a eu beaucoup de mouvements de joueurs.
Sanchez est un champion. Il apporte beaucoup de talents, il est professionnel, il a envie de tout donner.