Photo : OM.fr

Équipe pro

La conférence de presse des 3 dernières recrues

Conférence de presse
Live
Posté par
OM
Le Lundi 5 septembre 2022 à 12:15
Suivez en direct de l'Orange Vélodrome à partir de 14h30 la présentation des trois dernières recrues du mercato olympien : Eric Bailly, Issa Kaboré et Amine Harit.

 

 

le replay de la conférence de presse sur Twitch

Pablo Longoria : «Être à la hauteur en C1»

Bienvenue Eric. C’est un plaisir de te présenter. L’histoire de ton transfert a beaucoup de valeurs. On cherchait un défenseur capable de s’adapter au style de jeu, défendre dans la surface.
Eric est arrivé jeune en Espagne, il a ensuite été un des transferts les plus importants pour un défenseur à Manchester. Pour nous, c’était le profil idéal, de l’expérience, un joueur international. Merci Eric de croire dans notre projet.
C’est toujours positif de prendre des joueurs comme Issa Kaboré. Il a des capacités physique et technique. Il est capable de répéter les efforts.
On a tous vu Issa Kaboré en L1 l’an passé. Contre l’OM avec Troyes, on a vu ses données physiques qui étaient très impressionnantes. Cet été, il était le premier mot de la liste. Il a refusé des offres pour venir ici. Avec du travail, tu vas y arriver.
Nous sommes très contents d’avoir encore Amine Harit.
Parfois on prend des joueurs et on connaît le joueur. Il n’est pas question de présenter Amine ici. Il a été important pour nous la saison passée. On a changé de style et de coach. Depuis le début Amine était une option sérieuse. Au fil du temps, on s’est rendu compte que c’était le joueur qu’il nous fallait.
Dans le football, on ne prend pas que des joueurs, on prend des personnes. On apprécie beaucoup la personne d’Amine. La saison dernière, il a eu des hauts et des bas. Il a travaillé jour après jour dans les moments difficiles. Et le travail finit toujours par payer. Il est très aimé par le groupe. Re-bienvenue dans ta maison Amine.
Pour nous l’objectif de la saison est de se qualifier à nouveau pour la Champions League. En Champions League, il faut être à la hauteur. Le groupe est abordable, il est ouvert mais il est relevé. On veut être compétitif. On verra match après match. Il faut faire de bonnes prestations à la maison. C’est six matchs ! On a des ambitions. On veut être très compétitif.
On a recruté des joueurs avec de l’expérience en C1. Avec notre football plus physique, on cherche à être à la hauteur de cette compétition.
On voulait faire un effectif de 21 ou 22 joueurs. 23, c’est excessif. Il y a des marchés ouverts et on étudie les possibilités pour donner du temps de jeu à des joueurs notamment des jeunes.
Rongier incarne les valeurs de l’OM notamment l’adaptabilité. La saison passée, il a joué à plusieurs postes. Il est exemplaire, on l’a vu dans le match à Auxerre. On a commencé à discuter pendant l’été pour voir comment on peut poursuivre l’aventure ensemble. C’est un des joueurs les plus importants de l’équipe.
Aujourd’hui, Dieng est un joueur de l’OM, de l’effectif de l’équipe première. Il doit montrer au coach qu’il mérite d’être dans l’équipe et ensuite le coach décide de le choisir.
On doit avoir des joueurs du centre de formation dans l’équipe première. Il faut analyser pourquoi on n’en a pas.
Cédric Bakambu a décidé de rester, il nous donne des solutions offensives en plus. On a l’obligation de le monter à son meilleur niveau pour apporter à l’équipe.
Je ne suis pas la même personne qu’en août 2020, à mon arrivée, ou en mars 2021, quand je sui devenu président. C’est normal, c’est l’évolution professionnelle. C’est inattendu. C’est une grand expérience dans un club que j’aime.


Eric Bailly : «Une grande envie de venir à l’OM» 

Tottenham a beaucoup d’expérience en Champions League. Ils ont un nouveau visage avec un nouveau coach qui a de l’expérience en C1. Ce sera spécial pour moi. Kane est un grand joueur, un grand attaquant. On connaît tous ses qualités.
Dès le premier appel du président m’a donné une grande envie de venir à l’OM. Les conversations ont été très faciles.
Droite ou gauche, je veux avoir le plus de minutes de jeu. Le coach me positionne là où il pense que je peux apporter le plus à l’équipe.
Je suis bien physiquement. J’ai eu des problèmes de blessure par le passé. Je suis bien physiquement et j’espère l’être toute la saison.
J’essaie d’apporter le peu d’expérience que j’ai. La communication avec le coach, le staff et mes partenaires est très importante.
Je n’ai pas parlé de cela avec Ronaldo. Et sur les transferts, je n’ai pas mon mot à dire.
Mon objectif était de venir ici après l’appel du président. Tu penses aux légendes, comme Didier Drogba, qui sont passées ici ou Baky Koné et Abdoulaye Méïté. Didier m’a félicité.
Mon passage a United a été très bien. J’ai gagné des trophées avec cette équipe. Aujourd’hui, elle est différente, un nouveau coach, un nouveau visage. Je leur souhaite bonne chance pour cette saison.
Quand on est qualifié pour la phase de poules de C1, cela signifie que tu as ton mot à dire. L’important est de bien débuter face à Tottenham.
Issa Kaboré : «Prêt à donner le meilleur de moi-même» 
L’idée est de jouer et de rester à Marseille. Ce n’est pas de retourner à Manchester City. L’OM est un très grand club. Cela va beaucoup m’apporter pour les prochaines étapes.
Avant de signer, j’ai un peu parlé avec Charles Kaboré. Cela a compté mais pas beaucoup. Petit Charles me montrait les maillots. Je suis prêt à donner le meilleur de moi-même.
Droite ou gauche, le poste de piston est le même. Je peux jouer sur les deux côtés.
Petit, pour un match, on n’avait pas latéral droit et le coach m’a mis à ce poste et depuis, je joue sur le côté.
Depuis petit, je supporte l’OM. Même sur les jeux-vidéo, je jouais avec l’OM. Cela fait très longtemps que ce club est dans mon cœur.
J’ai hâte de jouer dans ce stade avec les supporters.
Dans toutes les grandes équipes, il y a de la concurrence. Cela est une bonne chose, je vais progresser et je pense avoir du temps de jeu.


Amine Harit : «Comme un poisson dans l’eau»

L’été a été mouvementé mais je savais ce que je voulais. J’ai pris le risque d’attendre et ce risque a payé. Il fallait peser le pour et le contre mais mon choix a été facile.
Un risque ? Oui et non. On s’est parlé en fin de saison avec le président et il n’a qu’une parole. La parole été respectée des deux côtés.
Il y a beaucoup de matchs à haute intensité cette saison avec un nouveau style de jeu. Il y aura de la rotation. J’ai confiance en mes qualités. Cette saison, ce sera le Amine de la fin de saison, voire même un peu mieux.
Ce sera plus facile de m’adapter à ce style de jeu. J’aime attaquer vite le camp adverse. Le coach a une idée de jeu très direct. Avec mes qualités, si j’arrive à être bien physiquement, ce sera bien à voir.
Jouer avec deux 10 derrière un attaquant, ça me convient. On presse beaucoup, comme en Allemagne. Je me sens comme un poisson dans l’eau.
Cette saison est particulière. On ne parle pas encore de la coupe du monde car on a des échéances importantes comme notre entrée en Champions League. On a tous envie d’y être mais d’abord on se concentre sur les prochains rendez-vous.
Rongier est un très gros bosseur. Il est arrivé à l’OM et maintenant il est capitaine de l’OM. Il a beaucoup bossé, il le mérite. J’espère qu’il ne s’arrêtera pas là et qu’il pourra titiller l’équipe de France. Il le mérite.
Il y a beaucoup de joueurs importants de la saison dernière qui sont encore là. Le groupe est solide. Avec cinq succès et un nul, les doutes sont effacés.
Il y a une option d’achat. L’an passé, il n’y en avait pas. Je n’y pense pas. Je ne calcule pas sinon on se braque dans une bulle. Je fonctionne à l’instinct. L’option d’achat est là, je pense qu’elle sera levée mais on verra. J’espère être là de très nombreuses années.