Photo : OM.fr

Équipe pro

OM - Lille : La conférence de presse

Conférence de presse
Live
Posté par
OM
Le Vendredi 9 septembre 2022 à 02:00
Suivez à partir de 16h15 en direct depuis le centre RLD la conférence de presse avant OM - Lille avec Jonathan Clauss et Igor Tudor.

 

 

le replay de la conférence de presse sur Twitch

Jonathan Clauss : «Nous ne sommes pas des robots»

Une défaite, ce n’est jamais agréable. Il y a des faits de jeu qui expliquent cette défaite. Il faut en tirer du positif, on a dérangé Tottenham pendant 45 minutes. On a montré du sérieux, de l’application et du caractère. Il faut switcher sur Lille désormais.
Il faut de la concentration et de la vision pour compenser le pressing de Nuno. C’est à l’appréciation de l’action, parfois un milieu prend la couverture et les deux peuvent monter. C’est pour rapport aux autres que l’on se situe sur le terrain.
On n’a pas parlé de hiérarchie avec le coach. Il y a de la concurrence et le coach fait en sorte que l’équipe soit le mieux possible.
On s’attendait à une équipe de Tottenham plus entreprenante. On a bien géré la première période. Il ne nous manque pas grand-chose offensivement. Il faut s’adapter, on peut travailler des choses à l’entraînement mais si l’adversaire reste derrière et ne sort pas, c’est compliqué de trouver la faille. On a des choses à parfaire mais c’est déjà pas mal.
Rongier est élément important de l’équipe, il faut du bien offensivement car on sait que l’on peut se projeter. Cela va faire un manque demain mais il y a de la qualité dans le groupe pour samedi.
J’ai emménagé il y a deux semaines environ. Quand je suis arrivé, tout est allé très vite et il fallait être performant rapidement. Il n’y avait pas de place pour les à-côtés. Sur le terrain, il y a des choses à comprendre vite, il faut s’adapter rapidement. Dans l’ensemble, je suis pas mal performant.
Je vois ce match comme un bon match de L1. Lille est sur une phase ascendante mais nous aussi. On a joué il y a deux jours mais on est cohérent dans le jeu et la récupération. On y va pour prendre des points. Il faut switcher et penser à Lille pour prendre le plus de points contre Lille.
Quand j’étais à Lens, Lille c’était un derby important pour le nord. La rivalité c’était avant avec l’écusson du RCL. C’est un match comme les autres désormais.
On est sereins, j’ai vu des trucs sur les réseaux. C’est dommage de voir ça. On connaît la ferveur de Marseille, on aime l’avoir avec nous. Les supporters allemands, je ne sais pas ce que ça donne. 
Le coach a fait ses choix à Londres. S’il décide de me faire sortir, je ne vais pas lui demander d’explication. Le coach a ses directives pour les coups de pied arrêtés. Si je dois les tirer, je le ferai.
Quand un piston n’est pas décisif, on dit qu’il est moins performant. Les gens regardent les stats. Nuno et moi, nous ne serons pas décisifs toute l’année, nous ne sommes pas des robots. 
Médiatiquement, j’ai changé de dimension. La pression, je m’en suis toujours mis. Je suis exigeant avec moi-même. J’essaie de faire du mieux possible tout le temps. Je fais plus attention mais je ne me coupe pas complétement. J’ai l’impression de passer beaucoup de temps sur mon téléphone et j’essaie d’y passer moins de temps.
Si je me focalise sur l’équipe de France sur un match de l’OM, je passe à côté. J’ai déjà assez de pression comme ça. L’équipe de France, c’est l’objectif ultime. Si je suis bon avec l’OM, j’aurais peut-être une chance d’être en équipe de France.
On parle de notre début de saison car cela donne de la confiance et ça met de la bonne humeur. Les matchs s’enchainent vite, il faut se concentrer là-dessus. 


Igor Tudor : «Faire un très bon match samedi»

On verra comment sont les joueurs aujourd’hui. On n’aura qu’un entraînement avant le match donc ce sera difficile.
Tout le monde a joué jusqu’ici. C’est positif pour un coach de pouvoir changer 2-3 joueurs tout en gardant la qualité.
Je suis contre tout type de violence. Le club prendra les mesures nécessaires.
Le groupe est très bien. Il est conscient d’avoir fait un match sérieux. L’ambiance est bonne, l’entraînement était bon hier mais tout le monde sait qu’il faudra faire un très bon match samedi.
Pau Lopez est clairement le numéro 1 même si les deux autres gardiens sont très forts mais je ne crois pas à la rotation au poste de gardien.
Je n’ai jamais pensé à ça. Les générations sont différentes entre aujourd’hui et il y a 20 ans. La société est différente. Je suis content des joueurs que j’ai à mon poste car ce sont des joueurs de qualités.
Matteo Guendouzi est un joueur fantastique. Il veut jouer simple. Il n’est pas content quand il ne joue pas et cela me plaît. Il a du caractère et parfois il y a de la frustration. Il est toujours positif, cela joue sur le groupe, c’est un plaisir de l’avoir dans le groupe.
Il y aura des changements demain. Il y aura la meilleure équipe possible.
Rongier est un joueur complet. Il me donne tout : intelligence, des courses, de la qualité. Il est un peu sous-estimé car c’est vraiment un joueur fantastique.
Lille est une équipe de première catégorie en France. C’est un concurrent direct pour le haut de tableau. Les couloirs feront la différence et le feront encore. Les entraîneurs adverses nous étudient et c’est normal. Mais le travail du coach est de s’améliorer.
Contre Tottenham on a fait une bonne seconde période, les matchs précédents aussi. Un match, c’est 90 minutes et on ne peut pas presser tout le temps pendant tout un match.