Photo : OM.fr

Équipe pro

OM - Ajaccio : La conférence de presse

Conférence de presse
Live
Posté par
OM
Le Vendredi 7 octobre 2022 à 12:00
Suivez en direct depuis le Centre RLD à partir de 14h30 la conférence de presse avant OM - AC Ajaccio avec Leonardo Balerdi et Igor Tudor.

 

le replay de la conférence de presse sur twitch

Leonardo Balerdi : «Je me sens bien»

Je me sens très bien. Le dernier match a été important pour moi et pour nous. On avait besoin de ce succès. Le but était important pour moi.
Demain, on doit penser que nous sommes deuxièmes derrière Paris. On doit penser à la victoire, à faire un bon match. Gagner sera important pour se battre pour le titre.
C’est plus difficile quand le stade est vide. On a besoin de nos supporters. Ce n’était pas bien mardi sans nos supporters, on a toujours besoin d’eux.
J’ai vécu des moments difficiles. Je joue pour ma famille, mes amis et les supporters. Quand tu entends les sifflets, c’est dur mais je me sens bien. J’ai ma famille et mes équipiers avec moi.
Je me sens mieux dans l’axe. Quand le coach me dit que je dois jouer sur un côté, c’est la même chose. Je dois m’améliorer. Dans l’axe, j’ai plus de temps pour voir le jeu et aider mon équipe. Par rapport au positionnement aussi, j’ai plus le contrôle.
Haaland est un ami. C’est un grand pro, je regarde comment il travaille car il a une mentalité incroyable. Ce serait bien qu’il vienne ici, ce serait pas mal…
Avec la confiance, je me sens mieux à l’entraînement. Le coach m’a donné de la confiance et du temps de jeu. Après le match contre Lille, il m’a parlé et il m’a beaucoup aidé.
Il m’a sorti parce que j’avais reçu un carton jaune très tôt dans le match. J’ai compris le changement, le coach ne s’est pas rendu compte que j’aurais pu être sifflé. C’était instinctif.
Je pense que je peux aider mes équipiers. J’essaie de le faire, avec la confiance, c’est plus facile d’aider les autres.
On doit penser à Ajaccio sans penser aux prochains matchs de Champions League ou à Paris. On doit continuer à travailler mais d’abord Ajaccio.
Le coach aide les défenseurs. Il nous donne des conseils, il nous aide beaucoup. C’est très intéressant.
Je suis entouré de bons défenseurs, je les écoute, ils m’apportent ce qui me manque.
Pour les Argentins, si on gagne la coupe du monde, ce que nous espérons, avec Messi dans l’équipe, ce serait formidable. Voir Messi soulever la coupe, ce serait la plus belle chose au monde. J’ai toujours l’espoir d’y participer. Mais que j’y aille ou pas, je souhaite que les Argentins soient récompensés.
Aujourd’hui, on est proche, il y a la possibilité. Mais on ne peut pas se permettre de perdre des points. Il faut gagner les matchs, prendre des points et après on verra.
J’ai parlé avec Bologne pendant le mercato mais j’ai préféré rester. Je veux jouer la C1 avec l’OM… Après on verra.
Je ne me sens pas titulaire, il y a de bons défenseurs au club. Je dois être bon à l’entraînement pour garder ma place dans le onze.
On avait fait des erreurs dans la dernière campagne de C1. Si tu fais un cadeau à l’adversaire, tu le payes. La victoire de mardi était importante. On avait bien joué les deux premiers matchs, mais là on a trois points et on peut penser au classement.


Igor Tudor : «Très stimulant de voir le stade plein»

Guendouzi a reçu un coup mais ce n’est pas grave comme Clauss. Je les récupérerai pour le Sporting. C’est un match important mais c’est aussi un match à trois points mais un match piège face au dernier du classement.
C’est un thème sur lequel il y a beaucoup à dire mais la causerie est un détail de la préparation. Parfois c’est plus sur l’émotion, parfois c’est plus sur l’aspect tactique. J’essaye de préparer un truc à dire. Il n’y a pas que la causera d’avant-match, il y a le discours de la veille, avant d’aller au match mais la clef, c’est la motivation avant d’aller sur le terrain.
C’était un moment de partage des émotions. J’étais heureux, lui aussi. C’était un moment d’échange (le but d’Amine Harit).
Je fais les choses pour le bien de l’équipe. Je reste sur la même ligne. Il vaut mieux que les supporters m’apprécient. On traverse un bon moment mais l’année est longue. Je suis sur la ligne à laquelle je crois.
Tavares est un bon garçon, professionnel, un peu timide en dehors du terrain mais pas sur le terrain. Il est très jeune, il a déjà beaucoup de qualités. Il peut grandir encore sur les décisions, les choix. Il deviendra alors l’un des plus forts au monde.
Ribéry a toujours été un de mes joueurs préférés. Je luis souhaite un très beau futur qui sera, je suis sûr, aussi beau que celui qu’il a vécu.
Balerdi ne traverse pas un mauvais moment, juste un ou deux matchs un peu moins bien. Il a eu un problème à l’épaule pendant la préparation. Désormais, ça va mieux.
Je crois en Dieng, en ses qualités. Il fait partie de l’équipe. Avec Sanchez et Suarez, j’ai trois bons attaquants. Ils joueront tous. L’important est d’être prêt.
C’est très positif de voir le stade plein, c’est stimulant pour les joueurs.