Photo : OM.fr

OM Fondation

Ils sont vraiment "Déterminés"

OM Fondation
Posté par
OM.fr
Le Lundi 12 juillet 2021 à 04:00
Les promotions de Marseille, Montpellier et Lyon des Déterminés étaient réunies, vendredi dernier, à l’Orange Vélodrome pour une session de travail et une présentation de projets des entrepreneurs.

Vendredi 9 juillet, l’Orange Vélodrome a accueilli «Les Déterminés» pour une masterclass du co-fondateur du Delta Festival (festival de musique qui aura lieu du 27 au 29 août à Marseille), Matthieu Predal en présence d’entrepreneurs qui ont bénéficié de la formation mise en place par Les Déterminés à Lyon, Montpellier et Marseille.

 

Les Déterminés


Sous le regard de Moussa Camara, fondateur de l’association Les Déterminés, les entrepreneurs issus des quartiers populaires ou de zones rurales ont présenté, un à un, leur projet et ont partagé leurs expériences, galères et réussites. La genèse de l’idée, la mise en place du projet, le financement, les réflexions pour améliorer l’idée de départ… Toutes les étapes de la création d’entreprise ont été passées au crible avec des témoignages et des remarques enrichissants.

 

Les Déterminés

 

De l’accompagnement juridique à un centre audiovisuel spécialisé dans le téléphone portable en passant par le tourisme en Afrique, des pièces montées sur mesure ou les services à la personne… Les projets sont multiples et variés et tous suscitent l’intérêt.

 

Les DéterminésParmi tous «Les Déterminés» présents à l’Orange Vélodrome, Amel Khemissi a lancé il y a trois mois «L’Osmosis», une entreprise visant à transformer les locaux commerciaux en locaux de tourisme. Son agence immobilière s’est développée autour de trois axes : les villas d’exception, la gestion de biens traditionnels et les locaux commerciaux.
Elle a débuté la formation des «Déterminés» en septembre 2020. «J’ai juste vu de la lumière mais j’ai tout de suite eu l’intime conviction que cela allait changer ma vie», raconte-t-elle sur un balcon des loges de l’enceinte marseillaise. Quand elle a commencé les 6 mois de formation, son projet n’était qu’au stade de l’idée en pleine crise du Covid. «Les Déterminés m’ont apporté de la structure et un réseau. Au fur et à mesure, cela a nourri ma vision et m’a donné un coup de peps», poursuit-elle. Et cela fonctionne, son entreprise est en plein essor et elle va devoir s’entourer de collaborateurs ou collaboratrices pour pouvoir gérer la demande.
Jamais en pause, elle a également d’autres idées en tête, dont notamment la création d’un «Club des Déterminés» où les bénéficiaires de la formation de toute la France pourraient se retrouver pour agrandir leur réseau.

 

Les DéterminésAbdel Machkrour est, lui, de la section de Montpellier des Déterminés. Et malgré des béquilles en raison d’une opération du genou, son entreprise n’est pas au ralenti. Bien au contraire. Ce joueur de basket est arrivé dans la formation avec l’idée de créer une marque de vêtements éco-responsable. C’est pendant les 6 mois avec Les Déterminés que son projet a véritablement mûri. «L’aspect éco-responsable, tout le monde en fait et du coton bio qui vient de l’autre bout de la planète, ce n’est pas vraiment écologique», explique-t-il. Abdel est donc allé au bout de sa réflexion et a façonné son idée : la matière première est locale, fabriquée en France, cela permet de faire travailler des gens en France. La marque existe et se nomme «THE RTRN» car la récupération de tissus pour la fabrication des vêtements est à la base du projet.
Fan de hip-hop et de l’univers graphique qui va avec, Abdel fait appel à des artistes et leur propose ses vêtements (t-shirts, blousons, sweats…) comme espace d’expression. Ce sont leurs créations qui feront la différence. De plus, les quantités seront limitées et les vêtements seront donc des collectors. «Ils ont carte blanche au niveau créatif et quand les vêtements seront portés, la France entière deviendra un musée mobile» ambitionne le jeune chef d’entreprise pour qui Les Déterminés ont été déterminants. «C’est l’intelligence collective qui nous donne un coup de boost et de la force. C’est un énorme soutien. Tous les projets ont un énorme potentiel mais quand on se lance, on se dit que ça va être compliqué. Désormais, on pense que tout est possible. Si une porte se ferme, on essaie par la fenêtre. Les Déterminés portent bien leur nom», conclut Abdel dans un sourire.

 

Le sport n’est pas non plus oublié. Sébastien Flant est en cours de lancement d’un projet que l’on pourrait bientôt voir dans beaucoup de salle de football. Il a créé «Effi Sport» et un système mobile de bâche connectée fixée sur les buts qui permet de calculer la précision, la puissance et la trajectoire du ballon. L’idée en est à l’étape des schémas mais il espère prochainement passer à la fabrication d’un prototype… Là encore, Les Déterminés ont joué et continue de jouer un rôle majeur dans le développement de son projet.