Photo : OM.fr

Équipe pro

OM – Strasbourg (1-1) : L’OM arrache un point

Analyse
Posté par
OM.fr
Le Vendredi 30 avril 2021 à 08:59
Les Olympiens n’ont pris qu’un point vendredi soir sur la pelouse de l’Orange Vélodrome face à Strasbourg. Menés, les Marseillais ont égalisé en fin de rencontre grâce à Benedetto.

Deux changements dans le onze

Hormis Amavi, en phase de reprise, et Sakai, Jorge Sampaoli disposait de l’intégralité de l’effectif pour la réception de Strasbourg à l’Orange Vélodrome en ouverture de la 35e journée de Ligue 1 Uber Eats. Le technicien argentin n’a fait que deux changements par rapport au succès à Reims. Caleta-Car a remplacé Perrin dans le trio défensif et Rongier a pris la place de Gueye au milieu de terrain dans une équipe toujours disposée en 3-5-2..

Rongier

 

En hommage à Roland

Roland Desroches était un supporter fidèle. Membre des South Winners, il avait l’OM dans le cœur. L’Argentine également, ce pays de football où il était allé à de nombreuses reprises. OMtv avait d’ailleurs réalisé un reportage sur l’un de ses voyages à Buenos Aires. Roland s’est éteint la semaine dernière. Les Winners lui ont rendu hommage avec un tifo et l’Olympique de Marseille a honoré sa mémoire avec une minute d’applaudissements avant le coup d’envoi et un brassard noir porté par les Olympiens durant la rencontre.

OM

OM

 

Première période stérile

À l’image des 30 premières minutes du match à Reims, la première période de la rencontre s’est jouée sur un faux rythme. Le bloc bas de Strasbourg a perturbé les Marseillais qui n’ont eu qu’une réelle occasion avec, sur un corner, une frappe à bout portant de Balerdi repoussée par Sels (17e minute). Malgré une possession en faveur des Olympiens (66%) et un milieu de terrain très actif, les assauts vers les buts alsaciens n’ont pas été assez tranchants.
Les Strasbourgeois ont crânement joué leur chance, notamment en fin de période avec deux occasions signées Ajorque, l’une à côté et l’autre captée par Mandanda, et un tir contré de Guilbert.

 

Strasbourg surprend l’OM

La seconde mi-temps débutait sur les mêmes bases que la première avec une domination marseillaise dans la possession de balle et une équipe du RCSA regroupée devant sa surface, prête à bondir au moindre contre. Jorge Sampaoli a rapidement décidé de lancer du sang neuf dans la bataille avec les entrées en jeu de Gueye et Luis Henrique à la place de Rongier et Nagatomo.
Payet tentait alors sa chance mais son ballon passait au-dessus des buts de Sels. Les Olympiens mettaient plus de mouvement et de vivacité dans leurs actions. Un centre de Lirola trouvait la tête de Milik mais Sels était encore sur la trajectoire.
Strasbourg jouait tous les contres, Lienard mettait à contribution Mandanda à deux reprises. Et comme à Rennes, l’OM encaissait un but sur corner… Mitrovic sautait plus haut que tout le monde pour catapulter le ballon au fond des filets marseillais (74e minute).
Menés, les hommes de Sampaoli augmentaient leur pression sur la défense alsacienne. Thauvin tentait sa «spéciale» mais Sels effectuait une superbe claquette pour dévier la balle en corner.

 

Le Sampaoli time

Cette fois-ci, le Sampaoli time est arrivé plus tôt… D’habitude, c’est après la 88e minute, là, face à Strasbourg qui menait au score, c’est à la 86e minute que la magie a opéré. Une action venue à 100% des remplaçants. Luis Henrique, très actif sur son côté gauche, centrait pour Benedetto, entré quelques minutes auparavant. L’Argentin plaçait une tête que Sels touchait mais ne pouvait empêcher d’aller au fond des buts.
Il ne restait plus beaucoup de temps, malgré quatre minutes de temps additionnel, aux Olympiens pour prendre l’avantage. Ils jetaient leurs dernières forces dans la bataille. En vain… Et ils laissent échapper de précieux points dans la course à l’Europe.

OM