Photo : OM.fr

Équipe pro

#LOSCOM : La conférence de presse

Conférence de presse
Live
Posté par
OM.fr
Le Vendredi 1 octobre 2021 à 11:00
Suivez à partir de 13h30 en direct du centre RLD la conférence de presse avant Lille-OM avec Amine Harit et Jorge Sampaoli.

 

Suivez la conférence de presse sur Twitch

 

Amine Harit : «Aucune pression à avoir»

«On aurait préféré prendre 3 points hier soir. On a fait un gros match avec des occasions. C’était un match contrôle, on va se contenter de ce point. Déçu mais pas abattu.
J’ai été performant lors de mes 2 premiers matchs. Je n’ai pas vraiment fait de préparation. Je ne suis pas à 100% mais on travaille bien et dans quelques matchs, je serai à mon meilleur niveau.
Il n’y a aucune pression à avoir, nous sommes troisièmes en L1, toujours en lice en Europa League. Il faut aller là-bas pour gagner.
Sur le terrain, on ne calcule pas vraiment ce qui se passe en tribune. On préfère que ça se passe bien en tribune. Un huis clos serait pénalisant pour nous.
Le plus dur c’est de marquer des buts dans le foot. On manque de réussite alors qu’on l’avait en début de saison. Contre Galatasaray, on a un poteau, un sauvetage sur la ligne… Avec un peu plus de réussite, on aurait pu gagner.
On a un groupe de 22-23 joueurs de qualité. On veut tous débuter, on est des compétiteurs mais le turn-over, c’est normal car il faut des joueurs à 100%.
Milik est un grand attaquant, il peut marquer, fixer des défenses. On est impatients de le voir marquer des buts.
Je dois retrouver mes jambes. Physiquement, je suis bien. C’est difficile de se mettre dans le bain quand on ne fait pas la préparation avec son club. Dans quelques matchs ou semaine, ça ira.
On a un style de jeu très offensif. C’est un kif pour les joueurs à vocation offensive. Ce n’est que du plaisir. Je dois me projeter un peu plus, tenter plus ma chance et entrer dans la surface pour marquer des buts.
On va à Lille pour gagner. On connait la qualité du LOSC. Les matchs ne sont pas faciles, il faut se surpasser. Les matchs avant la trêve internationale sont toujours très importants.
L’OM est l’un des plus grands clubs d’Europe. Je connaissais Valentin Rongier. C’est une fierté pour moi de porter le maillot de l’OM.
Le coach nous demande d’aller chercher le un contre un. Je dois m’améliorer dans la finition. 
Concernant la sélection, je respecte le choix du coach. Je n’ai pas mon mot à dire sur cela. Je suis concentré sur l’OM. Mon objectif c’est l’OM et pas la CAN.
Avec notre style de jeu offensif, les adversaires défendent très bas et on n’a peu d’espace. Ce n’est pas une excuse mais c’est plus compliqué. Il faut faire le nécessaire pour marquer des buts.
Avec l’âge, on s’apaise un peu. Je suis papa de deux enfants. Je me sens bien dans ma peau, dans ma vie de tous les jours et cela va se retranscrire sur le terrain.»

 

Jorge Sampaoli : «Les joueurs gardent un bon état d’esprit»

«Il y a beaucoup d’accumulation de fatigue pour certains joueurs. L’équipe a fait des efforts pour tenter de gagner contre Galatasaray. Dimanche, c’est un nouveau défi chez le champion de France en titre.
Le retour de Milik va changer le positionnement de certains joueurs comme Dieng ou Payet. Les relations seront différentes. C’est un buteur mais il a besoin de passes décisives.
C’est motivant de voir qu’il y a de bonnes équipes comme Lille, Lyon ou Monaco qui reviennent. On a profité de la confusion chez certains pour être devant. Il faut essayer d’être au même niveau que ces grandes équipes.
Les rotations sont une nécessité. Pour Alvaro, c’était pour Balerdi qui avait joué deux matchs de rang. Malgré la rotation, l’idée de jeu reste la même. On essaie de trouver la meilleure formule pour l’équipe.
Gerson a la qualité pour jouer à plusieurs postes. Son meilleur poste est organisateur du jeu dans l’axe. Il doit plus participer au jeu et s’adapter au jeu de la L1. Il doit se mettre au niveau du tempo français.
Plus que la peur d’un possible huis-clos, on se demande pourquoi des gens font autant de kilomètres pour provoquer de tels incidents. Le plus juste serait qu’il y ait des sanctions exemplaires contre la violence.
Hier, on aurait dû arrêter la rencontre car reprendre le match montre que cela fait partie du foot. Il faut des mesures fortes. On ne connaît pas les intentions de ces personnes qui font ça en tribune. Ce qui s’est passé hier est une honte.
La Coupe du monde est un spectacle très suivi. S’il n’y pas de conflit avec les clubs, l’intégrité physique des joueurs, pourquoi pas une coupe du monde tous les 2 ans. Il faut réussit à protéger les joueurs.
On a à peu près les mêmes occasions que lors des matchs que nous avons gagnés. L’état d’esprit est bon c’est pour cela que je suis tranquille. L’équipe est neuve, on travaille au maximum pour être compétitif. On a fait une équipe totalement nouvelle. Les joueurs gardent un bon état d’esprit.»