Photo : OM.fr

Équipe pro

Rennes - OM : La conférence de presse

Conférence de presse
Live
Posté par
OM
Le Jeudi 12 mai 2022 à 10:45
Suivez à partir de 13 heures en direct depuis le centre RLD, la conférence de presse avant Rennes - OM avec Valentin Rongier et Jorge Sampaoli.

 

Le replay

Valentin Rongier : «Je ne me vois pas ailleurs»  

Comme tout le monde, j’étais écœuré. C’est de la bêtise, ce n’est même pas drôle. Toucher la mémoire de quelqu’un qui est parti il y a peu de temps… Cela terni l’image des supporters de Nice te de tous les supporters.
Le résultat de Nantes nous plaît. Je suis très content et je les félicité pour ces deux rencontres.
William Saliba était un peu enfermé au départ. Il a mis peu de temps à s’intégrer et à faire du bien à l’équipe. Il a été très important pour nous cette saison et qu’il le sera encore ce week-end.
Je n’ai pas changé grand-chose depuis que je suis à Marseille. Quand on sort de la salle, on est gonflé. Pour la préparation de l’équipe, on a fait du cardio. Le travail est axé sur des exercices avec ballon.
Mandanda est un compétiteur, il veut jouer le plus de matchs possibles. Même à son âge, il n’a rien lâché. La concurrence est saine entre les gardiens. Steve a été grand dans sa manière d’être. Il est resté positif.
Les trophées UNFP récompensent ceux qui font une belle saison. Si on se qualifie en C1, notre saison sera réussie. C’est ce qui m’intéresse. Les récompenses individuelles ne sont pas ma priorité.
Dans une saison, il y a des moments compliqués. Au pied du mur, on redresse la barre. On n’a pas changé notre plan de jeu. Il y avait de la fatigue.
Le groupe a totalement adhéré au projet et cela se voit même dans les matchs où on est en difficulté. Le groupe aime et prend du plaisir avec cette philosophie. Je me sens mieux au milieu, le coach m’a demandé de faire cette mission mais je me sens beaucoup mieux au milieu.
Rennes sera dans une dynamique différente par rapport l’aller. Ce sera plus intense. Si on les prive de ballon et que l’on déploie notre jeu, on les mettra en difficulté.
Ce match est primordial. Tout le monde peut battre n’importe qui. Aucun match n’est gagné d’avance. On va là-bas pour gagner. Tous les matchs sont importants.
Je me sens bien à l’OM. Je suis venu ici pour jouer des matchs à haute pression. Je ne me vois pas ailleurs.
Je ne triche jamais. J’ai compris que les supporters aiment quand tu donnes tout pour le maillot. Ils m’aiment comme ils aiment l’équipe cette année. Je ressens leur amour et cela me touche beaucoup.
C’est important pour le club, les supporters, les joueurs, les finances du club. Le projet est déjà intéressant et s’il y a en plus la Champions League, il l’est encore plus.
On a eu un jour de repos qui a fait du bien. On a plus de temps pour préparer le match et cela fait du bien. On va arriver avec plus de fraîcheur physique samedi.

 

Jorge Sampaoli : «On ne peut pas baisser les bras»

On essaye de profiter de cette semaine pour récupérer les joueurs touchés lors du dernier match. Nous sommes favoris dans notre situation car notre avenir ne dépend que de nous-mêmes. On n’a pas à se soucier des autres résultats. C’est pourquoi on n’a pas changé notre préparation.
Les progrès de William Saliba sont liés à son développement, son grand temps de jeu, sa maturité. Il a grandi en tant que joueur. On a l’espoir de le retenir, il connaît le club, l’environnement. Ce serait important qu’il reste avec nous.
Dieng, Milik et Bakambu ne se sont pas entraînés avec le groupe. On verra demain s’ils sont disponibles. La gestion physique a été merveilleuse. Pablo Fernandez est un des meilleurs du monde.
J’ai une relation respectueuse et sincère avec le président. Je ne me concentre que sur les deux prochains matchs. Je ne veux pas avoir de distraction. Je ne pense pas au futur. Juste après la fin de saison, on discutera sur l’avenir. On est sur ce chemin : d’abord la fin de saison.
Ce match face à Feyenoord peut nous aider. Rennes a un volume offensif très fort, cette équipe arrive en supériorité dans les 30 derniers mètres. Les latéraux jouent très profond. On doit voir comment répondre à leur domination et comment les faire reculer. Rennes a du volume de jeu avec des joueurs décidés à attaquer. Ce sera un match difficile et décisif.
C’est difficile d’analyser la valeur d’un trophée individuel. On différence l’individuel du collectif. Je n’aime pas les titres individuels dans un sport qui devient de plus en plus individuel. Je ne comprends pas qu’il y ait des trophées individuels.
Amine Harit et Duje Caleta-Car vont beaucoup mieux et se sont entraînés avec le groupe.
On a un calendrier avec des équipes qui jouent l’Europe. On peut terminer 2e mais aussi 4e ou 5e. Ce serait beau de finir deuxième. Troisième ce serait plus compliqué notamment pour la préparation. Ce serait super de finir deuxième, ce sera très compliqué. Tout va se décider dans les prochains jours. Avec les points que l’on a, on pourrait dire que l’on a fait une bonne saison mais il y a des adversaires. On ne peut pas baisser les bras.
Je garde de bons souvenirs de Rodrygo. Il place la barre très haute, il est très honnête, il a beaucoup de qualités, notamment dans la finition. Il est dans l’élite au sein du meilleur club du monde.
La décision a été prise sur plusieurs aspects : sportif, leadership… C’est un choix difficile car Pau Lopez a fait une très bonne saison. C’est une décision prise sur le moment. C’est difficile de choisir entre deux très bons gardiens.