Photo : OM.fr

Équipe pro

OM - Brest : La conférence de presse

Conférence de presse
Live
Posté par
OM.fr
Le Jeudi 25 mai 2023 à 11:45
Suivez à partir de 14 heures en direct depuis le centre RLD la conférence de presse avant OM - Brest avec Jonathan Clauss et Igor Tudor.

 

la conférence de presse : le replay sur Twitch

 

Jonathan Clauss : «On doit y croire»

On y croit jusqu’au bout. Nous sommes des compétiteurs. Même s’il reste 1% de chance, on le défendra jusqu’au bout. On doit y croire.

Une défaite c’est toujours difficile à avaler surtout dans le sprint final. Il faut switcher vite pour faire un résultat contre Brest. On passe à autre chose, on travaille. Il y avait des sourires car le groupe vit bien. Il y avait de la déception mais on est focus sur le match de Brest.

On a des objectifs et une fierté. Tant que le coup de sifflet final du dernier match ne sera pas donné, on y croira. Ce sera compliqué mais on ne sera sûrement pas démobilisés.

Je ne dirais échec mais frustrante. Il faut avoir du recul. Il y a eu des changements et on a bien bossé. Cela pourrait être frustrant de finir troisième mais il faut relativiser.

Igor Tudor a son caractère. On est là pour obéir à ce qu’il veut. On doit se plier à ce qu’il demande. Oui, cela peut perdurer sinon il ne serait pas à ce niveau-là.

Oui, j’ai vu la finale de 93 sur Youtube. C’est une immense fierté de jouer avec un maillot qui arbore une étoile. Gagner une Champions League, c’est un rêve. On a hâte de voir le spectacle qui nous attend. Cela va être énorme.

Mes performances sont meilleures car j’ai fait en sorte qu’elles le soient. J’ai remonté la pente physiquement et mentalement. Mes performances à gauche ont tapé à l’œil car ce n’est pas mon poste de prédilection mais j’aurais probablement fait les mêmes à droite.

J’ai beaucoup de respect pour Franck Haise qui m’a lancé en L1. C’est mérité, il est exceptionnel en tant que coach et en tant qu’homme. Je l’estime beaucoup. Il a pris ce rôle de second père pour moi à Lens. Pour notre coach, il a le mérite d’être nommé au trophée, il le mérite.

On se posera cette question au moment du bilan de la saison. Il nous a manqué de détails, beaucoup de choses et pas grand-chose à la fois. Il faudra gommer ces petites erreurs pour passer d’une saison frustrante à une saison exceptionnelle. 

C’est exceptionnel d’être soutenu par autant de monde, peu importe l’adversaire. L’OM est un club exceptionnel. Je connaissais la ferveur lensoise, j’ai découvert celle de l’OM. On a toujours été soutenus. Ils sont au rendez-vous tout le temps. C’est unique.

Je pense avoir franchi un cap. J’ai joué pas mal de matchs cette saison, on apprend vite. Je n’étais pas prêt mentalement et physiquement à autant jouer. Je sais quoi fair pour enchaîner la saison prochaine. J’ai mis le doigt sur les choses à améliorer dans plusieurs domaines pour tenir la distance et grandir encore plus vite. Evidemment, je me vois rester ici encore plusieurs années.

Les choses sont sorties dans la presse… Je n’ai pas voulu répondre à Lille car il y avait des infos vraies et fausses qui étaient sorties. Le samedi, l’histoire était déjà pliée et c’est fini.

 

Igor Tudor : «Faire plaisir à nos supporters»

On a préparé la semaine comme d’habitude. Il y a un match à gagner, un match à la maison. On veut finir la saison à domicile par un beau match, on veut faire plaisir à nos supporters et à nous-mêmes.

On a fait un gros travail, on a progressé au niveau de la culture du travail et cela me rend fier.

C’est une question interne et on aura un échange à partir de la saison prochaine. Je n’ai jamais eu autant de partage avec les dirigeants dans mes anciens clubs.

Je n’ai pas de commentaire à faire sur cette question.

Oui j’ai parlé à Dimitri Payet comme toutes les semaines. Il a fait une belle semaine d’entraînement mais il ne sera pas présent sur les derniers matchs.

Je ne vais pas faire de commentaires car cela ne servirait à rien, ni au club, ni aux joueurs, ni à moi-même.

J’ai ressenti de l’énergie en tant que coach ici, à Marseille et en déplacement. Ce stade provoque des émotions très fortes ici. Il faut des joueurs avec de la personnalité ici car cette énergie peut être lourde à porter. On a offert de beaux matchs aux supporters cette saison. 

J’ai parlé avec Boksic il y a 10 minutes, c’est un ami. Il vient d’arriver à l’aéroport et on va dîner ensemble ce soir. C’est un grand champion qui a fait beaucoup pour le club.

Je déciderai qui jouera demain. On a des joueurs qui ont de petits problèmes, on verra demain après l’entraînement.

Il y a des problèmes par rapport à la différence entre la deuxième et la troisième place : la préparation, le recrutement… Mais cela arrive partout dans tous les pays.

Gigot ne sera pas disponible. Pour les autres, on verra demain.