Photo : OM.fr

Le club

Il y a 13 ans... Feu d'artifice de buts

Histoire du club
Légendes
Posté par
OM.fr
Le Lundi 17 mai 2021 à 02:00
Il y a 13 ans, le 17 mai 2008, l'OM obtenait une troisième marche du podium inespérée en début de saison au terme d'un match fou contre Strasbourg à l'Orange Vélodrome.

 

Lors de la saison 2007/2008, les supporters olympiens sont passés par tous les états. La déception en tout début de saison, en passant par une joie indescriptible à Anfield avant de replonger dans la tourmente puis d’en sortir à nouveau, l'exercice 2007-2008 n’a pas été de tout repos. Une saison résumée en une rencontre, la dernière de la saison contre Strasbourg, où les 60.000 supporters du Vélodrome ont vécu un match pas comme les autres. 

 

En 2007/2008, l’OM en a fait voir de toutes les couleurs à ses supporters. Fin septembre, le Club déçoit et pointe à une décevante 17e place au classement. Pour redonner de l’allant à l’équipe, Éric Gerets remplace Albert Émon qui sort pourtant d'une saison réussie. Pour son premier match, le Belge réussit l’exploit de gagner à Liverpool en Champions League. Mais de retour en L1, son équipe piétine : à la fin de la 13e journée, l’OM est 19e et accuse déjà 13 longueurs de retard sur le podium. Un écart colossal, d’autant plus que les Olympiens ne comptent que 11 petits points au classement. 

OM
Mais les coéquipiers de Lorik Cana feront une remontée spectaculaire, se donnant le droit de rêver à une place sur le podium, juste avant la dernière journée de championnat. Pour y parvenir, le calcul est simple : l’OM 4e, doit s’imposer à domicile contre Strasbourg déjà relégué, et dans le même temps espérer que Nancy, 3e, ne l’emporte pas à domicile contre Rennes. 

OM
Les hommes d’Éric Gerets n’ont donc pas leur destin en mains mais qu’importe, avant de regarder le résultat des Lorrains, l’OM doit gagner ! La rencontre démarre bien, Niang ouvrant le score dès la 6e minute de jeu. Face à des Strasbourgeois déjà reléguables, les supporters de l’Orange Vélodrome pensent que le match sera vite plié et restent attentifs au score de Nancy, qui vient d’ouvrir la marque au même moment...
Libérés et conscients de n’avoir rien à perdre, les Strasbourgeois égaliseront à la 10e minute avant de prendre l’avantage 8 minutes plus tard grâce à une réalisation de Gameiro. 


À la demi-heure de jeu, le scénario est catastrophique : Nancy mène et l’OM perd... La Ligue des Champions semble bien loin. Du côté du stade Marcel-Picot (Nancy), l’optimisme règne : les supporters sortent une bâche où le trophée de la Ligue des Champions est représenté. C’est Mbia, futur olympien, qui redonne un premier espoir aux Marseillais en égalisant à la demi-heure de jeu pour Rennes : deux buts pour l’OM et les hommes de Gerets prendraient la 3e place.

OM

 

“Une seconde période pagistrale”

Avant la pause, Niang et Cassard, le gardien strasbourgeois, se percutent et doivent quitter le terrain... Dans la continuité, Puydebois, qui vient de remplacer Cassard, accroche Cissé dans la surface et offre un penalty à l’OM. L'ancien Auxerrois s’en charge mais sa frappe puissante est contrée par Puydebois... avant que le cuir ne revienne sur la tête de l'attaquant marseillais qui relance le suspens en marquant l’un des buts les plus chanceux de sa carrière. Quelques minutes plus tard, pour son dernier match avec le club de son cœur, Samir Nasri redonne l'avantage à l’OM d’une sublime reprise de volée. Juste avant la mi-temps, les hommes de Gerets sont virtuellement sur le podium du championnat et le stade est réellement en folie. 
Mais cette soirée est spéciale, et les olympiens ne sont pas au bout de leurs surprises. 

OM
Durant les 20 premières minutes de cette seconde période, la 3e place se dispute plus en Lorraine qu’à Marseille. Les joueurs viennent à peine de revenir sur la pelouse que l’Orange Vélodrome explose de joie : un ancien de la maison, Pagis, marque le second but rennais à Nancy et confirme un peu plus la qualification olympienne. Stupeur dans les virages quand André Luiz égalise pour l’ASNL, ramenant son équipe à un petit but de la qualification. Mais décidément, les futurs et ex-Marseillais aident bien le club en cette 38e journée : deux minutes après l’égalisation de Nancy, Micka Pagis, encore lui, marque le 3e but rennais. 


Avec un score de 3-2 pour Marseille et le même sur la pelouse de Marcel-Picot, pour Rennes, l’OM se classe 3e à 20 minutes de la fin de la saison. Zenke, entré à la 64e minutes de jeu côté alsacien donne des sueurs froides à tous les supporters marseillais. Cinq minutes après son entrée, l’attaquant égalise et éjecte, virtuellement, l’OM hors du podium. 

OM
Ce match est fou et les Olympiens n’abdiquent pas. Juste après l’égalisation, Taïwo passe à quelques centimètres de marquer le 4e but. À 13 minutes de la fin du match, Cheyrou voit l’appel de Cissé et lui délivre un merveilleux ballon en profondeur. Le numéro 9 olympien n’en demandait pas moins et s’en va inscrire le but libérateur. À la 85e, Mbami a l’occasion de mettre fin au suspense, mais le milieu manque son penalty... de quoi tenir encore plus en haleine les supporters olympiens. Le score ne changera plus et l’arbitre délivrera tout un peuple quelques minutes plus tard. 


Dans un stade en fusion, l’OM obtient sa place sur le podium aux forceps, après avoir fait passer ses supporters par tous les états... à l’image de la saison qui se termine en beauté !