Photo : OM.fr

Équipe pro

OM - Brest (2-1) : Brest friday pour l'OM !

Analyse
Ligue 1 Conforama
Posté par
Frédéric Rostain
Dans une fin de rencontre folle qui a vu, coup sur coup, Brest égaliser puis l’OM prendre l’avantage sur un but superbe de Radonjic, les Olympiens signent un quatrième succès consécutif en L1.

Le onze d’André Villas-Boas

Avec les retours de suspension de Caleta-Car et Amavi, le coach portugais de l’OM a retrouvé, à l’exception d’Alvaro, sa défense type. La seule véritable interrogation concernait le côté droit de l’attaque. André Villas-Boas a aligné Sarr sur un poste où Germain, Radonjic et Lopez, titulaire à Toulouse, étaient en concurrence. Le milieu était identique à celui qui a débuté au Stadium.

Trophée, Jump, don d’organes et recueillement

Avant le début de l’échauffement, Valentin Rongier élu «Olympien du mois» en septembre a reçu son trophée. La dernière recrue olympienne est comme un poisson dans l’eau dans son nouveau club.
Le traditionnel «Jump» marquant l’entrée des joueurs a été joué en live au piano par Mourad, jeune pianiste de 15 ans originaire du quartier de La Castellane à Marseille. Aucune fausse note pour le virtuose qui a ravi les spectateurs de l’Orange Vélodrome avec son interprétation du célèbre morceau de Van Halen.
Le coup d’envoi fictif de la partie a été donné par le Professeur Collart et la légende olympienne Bernard Pardo en faveur du don d’organes, de sang, de moelle et de tissus. Plusieurs dizaines de milliers de cartes d’ambassadeurs du don ont été distribués au stade avant le match grâce à une belle initiative lancée par La Provence et soutenue par l’OM, «Tous ambassadeurs du don».
Enfin, l’enceinte phocéenne a rendu un bel hommage à Daniel Leclercq, ancien Olympien champion de France avec l’OM en 1971 et 1972, et aux 13 militaires français disparus dans un tragique accident d’hélicoptères au Mali.

OM 2-1 Brest

La première période : le barre friday

Largement dominée par l’OM qui a tiré 13 fois au but pour 4 cadrés, la première mi-temps a été rythmée et agréable. Les deux équipes n’ont pas refusé le jeu, se sont livrés et ont touché, toutes les deux, du bois. Steve Mandanda a été sauvé, à deux reprises, sur le même tir de Cardona sur un centre d’Autret. Le ballon a touché la base des deux poteaux en longeant la ligne avant de revenir dans la surface… Quelques minutes plus tard, Sanson, à la réception d’un centre de Sakai qu’a astucieusement laissé passer Benedetto, trouvait la transversale de Larsonneur.
L’attaquant argentin a eu deux belles occasions, un face-à-face et une reprise de volée, mais il a buté sur le portier brestois.

La seconde période : Un final haletant

Après le repos, les Olympiens donnaient encore le tempo de la rencontre. Un coup franc de Payet repoussé par Larsonneur dans les pieds de Caleta-Car qui manquait d’un rien le cadre. La pression exercée par l’OM finissait par payer. Sur une touche rapidement jouée, Payet lançait Benedetto, le gardien de Brest allait à sa rencontre mais les deux manquaient la balle. L’Argentin était le plus rapide pour la récupérer mais il était repris par la défense, le ballon toujours en jeu était alors poussé dans les buts par Sarr, lancé à pleine vitesse !
Sur coup franc, Payet trouvait la transversale et peu de temps après, une frappe du gauche de Rongier s’écrasait sur le poteau à la droite du gardien.
L’OM dominait toujours la partie et se procurait encore des occasions via Payet, Amavi ou Benedetto.
La fin de partie était folle. Brest, par Cardona égalisait. Dans la foulée, Radonjic, entré en jeu plus tôt, réalisait la spéciale de Thauvin, dans le coin de la surface, pour redonner l’avantage aux siens dans un stade Orange Vélodrome qui passait par toutes les émotions en quelques instants !!!

Bouna Sarr

L’OM puissance 4

C’est l’avantage de jouer en premier dans une journée de championnat… Quand on gagne ! Cela permet de regarder tranquillement au fond de son canapé ses concurrents jouer le samedi et le dimanche. Avec les trois points acquis vendredi soir à l’Orange Vélodrome, synonymes de quatrième victoire d’affilée, l’OM conforte sa deuxième place au classement avec quatre points d’avance sur Angers et six sur Bordeaux, les deux prochains adversaires, dans cet ordre de l’OM en Ligue 1 Conforama.