Photo : OM.net

Équipe pro

Le sursaut olympien

Posté par
OM.net
Le Dimanche 10 février 2019 à 09:30

Balotelli impliqué 

Un peu distancé au classement pour une place sur le podium en fin de saison, l’OM se devait d’enchaîner, au stade Gaston Gérard. Après une victoire en guise de motivation, au cours de la semaine, face à Bordeaux (1-0), Mario Balotelli a démontré toute son envie de bien faire, en terres dijonnaises. Autant dans ses appels, ses contrôles et ses déviations, l'international italien a cherché la faille systématiquement pour aider ses coéquipiers. Dans un match où Dijon procède en contre, le n°9 de l’OM se montre dangereux rapidement. 11e minute, après un mauvais renvoi rouge à l'entrée de la surface, Balotelli combine contrôle de la poitrine et frappe soudaine en demi-volée. Au ras du poteau gauche, de Bobby Allain. Le ton est lancé, Mario va donner du fil à retorde aux joueurs d’Antoine Kombouaré.
Face à des Olympiens entreprenants, Dijon efficace, exploite de bonne manière ses temps forts. Sur une frappe flottante de Chafik, relâchée par Mandanda, Marié suit et termine de près pour prendre l’avantage (18e). Menés à la pause, les hommes de Rudi Garcia se devaient de revenir avec plus de tranchant dans la finition. Mario trouve la faille 11 minutes après le retour du vestiaire. Sur un corner frappé côté droit par Maxime Lopez, Florian Thauvin dévie de la tête le ballon, qui termine sa course vers Balotelli, auteur d’une reprise pied droit à bout portant.
L’OM réagit grâce au deuxième but en trois matchs de son nouvel avant-centre. L’ancien pensionnaire de Manchester City, protagoniste majeur de la victoire des siens, établira dans ce match son record de tir en Ligue 1 (9). Envie, détermination et passion, le natif de Palerme, veut bien faire pour Marseille et ça se voit.

Un changement et un Ocampos décisifs

Juste avant l’égalisation olympienne, Rudi Garcia en quête de solution, fait entrer Valère Germain à la place de Bouna Sarr, pour une réorganisation décisive. Germain prend place aux côtés de Balotelli, pendant que Thauvin se repositionne sur son côté droit tant apprécié. Le jeu redevient plus fluide et la paire Valère-Mario laisse présager des belles promesses pour la suite. 

Plus tranchant et conquérant, l’OM s’en remet à un coup de génie de son Argentin, Lucas Ocampos. Jusque là en difficulté sur chacune de ses décisions, il trouve la lucarne droite de la cage dijonnaise (74e) et de quelle manière ! Lancé par Jordan Amavi, sur l’aile gauche, Ocampos enchaîne à une vitesse folle, petit pont extérieur du pied sur Yambéré, avec une frappe enroulée cinglante lucarne opposée. L’ancien joueur de River Plate, permet à l’OM, avec ce geste de grande classe, d’entamer enfin une série de deux victoires. Une première, depuis le mois de novembre dernier.