Photo : OM.net

Équipe pro

OM - Nice : Ne pas freiner

Avant-Match
Posté par
OM
Le Dimanche 17 mars 2019 à 05:26

Capitaliser sur l’Orange Vélodrome

7e avant de lancer sa série d’invincibilité, l’OM est revenu au pied du podium en dominant Saint-Étienne lors de la 27e journée. Dans un championnat où les candidats aux places européennes ont du mal à maitriser leur sujet sur la durée, Rudi Garcia et ses joueurs se sont replacés. Depuis le 5 février, le groupe a engrangé des points (13 sur 15) et de la confiance.
Parmi les bons résultats, l'OM a remporté ses trois dernières rencontres de Ligue 1 Conforama à l’Orange Vélodrome sans prendre de but, une première depuis novembre-décembre 2017. Un contexte favorable alors qu’il reste onze journées, dont six rencontres à domicile.

Des trajectoires marquées par celle de Balotelli

Appuyé par un public redevenu une force, l’OM attaque le derby de la Méditerranée avec l’ambition de le remporter. Un objectif tout à fait réalisable au vu de la courbe récente de chacune des équipes.
D’un côté, un duo Kamara - Caleta-Car symbole d’une nouvelle distribution des cartes qui a amené solidité et cohérence. De l’autre, des Aiglons qui luttent pour arracher des points chez eux (4 victoires dont trois sur le score de 1-0) et qui rament à l’extérieur (4 défaites, 2 nuls) depuis le début de l’année 2019.
Véritable révélateur de cet écart, Balotelli a retrouvé le sourire et enchaîne les buts (4 en 6 matchs) depuis qu’il a rallié les Bouches-du-Rhône en provenance des Alpes-Maritimes.

Nice : des mouvements et une colonne stable

La saison de Nice est marquée par l’instabilité. Du sportif, où le club s’est séparé de Balotelli, à la direction, où une page s’est tournée avec les départs du Président Jean-Pierre Rivère et du Directeur Général Julien Fournier. Survenus en janvier, ces mouvements n’ont pas impacté les résultats de l’équipe professionnelle.
Installé dans la première partie de tableau, le Gym avance à un rythme de 1,48 point par match. Pour sa première sur un banc en Europe, Patrick Vieira doit souvent composer avec les aléas en faisant notamment appel à des joueurs du centre de formation.
Dans cet environnement, la colonne vertébrale de l’équipe tient la barre : Benitez a été capable de prouesses, notamment lors des deux succès face à Lyon, Tameze attise les convoitises et Saint-Maximin attire les défenseurs.

Le mot du coach

«Nice est solide, c’est une des meilleures défenses du championnat. C’est l’équipe qui a le meilleur ratio buts marqués/points pris. C’est une formation redoutable avec un très bon coach. Patrick Vieira fait du très bon travail dans des conditions qui ne sont pas faciles, notamment avec des changements de dirigeants.
Ils ont de la qualité individuelle, un très bon milieu de terrain et de l’expérience derrière. C’est l’ancien club de Balotelli, il y a beaucoup d’affinités dans les deux sens mais il fera tout pour gagner ce match. Ça peut aussi être une source de motivation en face, notamment parce qu’il marche bien chez nous. On doit être à 100 %, c’est le maître-mot.»

 

RESERVEZ VOS PLACES POUR OM-Nice