Photo : Getty Images / OM

Équipe pro

OM - Nantes (1-2) : 5 choses à retenir

Analyse
Posté par
Frédéric Rostain
Le Dimanche 28 avril 2019 à 09:15

Balotelli récompensé

Durant le mois de mars 2019, Mario Balotelli a inscrit quatre buts avec le maillot de l’OM sur le dos. En concurrence avec Kylian Mbappé et Moussa Dembélé, le buteur italien est arrivé en tête du suffrage avec 45% devant le joueur du PSG et le Lyonnais.
Auteur de 7 buts depuis son arrivée à Marseille, l’attaquant réalise en mars le doublé Olympien du mois/joueur de Ligue 1 Conforama. Avant la rencontre face à Nantes, dimanche à l’Orange Vélodrome, il a reçu son trophée des mains de l’ancien gardien de buts, Philippe Flucklinger.

Peu de changements dans le onze

Rudi Garcia a fait confiance à la quasi-totalité de l’équipe qui s’est imposée à Guingamp la semaine dernière. Mais avec le forfait de dernière minute de Thauvin et le retour de suspension de Balotelli, c’est principalement en attaque qu’il a effectué des changements. Comme en Bretagne, son équipe a évolué en 4-2-3-1 mais avec Balotelli en pointe. Pour suppléer l’absence de Thauvin, c’est Germain qui a glissé sur le côté droit. En phase offensive, il n’a pas hésité à venir épauler l’Italien.

Un rythme soutenu

La partie entre l’Olympique de Marseille et le Football Club de Nantes a débuté tambour battant. Dès les premières secondes, les deux formations se sont procurées une occasion chacune. Le ton était donné. Fort logiquement, la cadence des occasions était par la suite moins élevée mais les débats étaient très animés.
Malheureusement, à la 22e minute sur un contre et un premier tir de Coulibaly contré par Gustavo, la balle revenait à portée de Moutoussamy qui enroulait sa frappe pour tromper Mandanda. Les Olympiens réagissaient immédiatement avec une égalisation signée Balotelli. Sur une touche rapidement joué par Ocampos, Sarr redonnait la balle à l’Argentin qui adressait une merveille de centre pour l’Italien qui coupait la trajectoire du ballon d’une tête plongeante au premier poteau. C’était la cinquième passe décisive d’Ocampos pour Balotelli !

Dès la reprise après la pause, l’OM encaissait un nouveau but. Sur un corner, Girotto plaçait une tête et malgré la parade de Mandanda, le ballon franchissait de peu la ligne de but. Et Nantes reprenait l’avantage. Malgré de nombreuses occasions dans la suite de la seconde période par Payet, Gustavo, Germain ou Radonjic entré en fin de partie, les Olympiens ne sont pas revenus au score.

Pluie de cartons en première période

Si le mistral soufflait fort sur Marseille en dimanche soir d’avril, ce sont bel et bien les cartons qui se sont abattus sur l’Orange Vélodrome. Pas moins de cinq biscottes ont été distribuées par Johan Hamel, l’arbitre de la rencontre.
Ocampos a ouvert le bal à la 17e minute. Puis dans le dernier quart d’heure, les esprits se sont échauffés. Payet (32’), Balotelli (41’) et Gustavo (45’) ont été avertis côté olympien. Seul Traoré (42’) a été sanctionné par l’arbitre chez les Canaris.

Le point au classement

Avec les succès de Lyon et de l’AS Saint-Etienne, l’OM fait une mauvaise opération au classement. Les joueurs de Rudi Garcia sont désormais à huit points des Lyonnais, troisièmes, et cinq des Verts, quatrièmes.
Il faut également regarder derrière puisque Montpellier, qui reçoit le PSG mardi, pourrait en cas de victoire chiper la cinquième place aux Marseillais.