Histoire
Le club

Marcel Constant, président durant la guerre

Tous les présidents de l’Olympique de Marseille se succèdent et sont unanimes pour dire que l’OM est un club à part. Mais il y a aussi des présidents à part. Des présidents qui marquent le club de la cité phocéenne par leur fort caractère, leurs succès, leurs échecs, leur poigne. Certains plus que d’autres. C’est le cas de Marcel Constant.

 

Né à Vitrolles le 10 mars 1896, Marcel Constant est nommé président de l’Olympique de Marseille en octobre 1938. Il succède alors à Henri Raynaud à la tête du club provençal. Constant a la lourde tâche de diriger l’OM pendant les années de guerre.

 

UN PRÉSIDENT ENGAGÉ

 

Mais l’OM se débrouille plutôt bien sous sa présidence. Les Olympiens sont défaits en finale de la Coupe de France en mai 1940 contre le Racing Club de Paris (2-1) mais ramènent trois ans plus la tard une sixième Coupe de France sur la Canebière en s’imposant contre Bordeaux en mai 1943. Sous la première présidence de Marcel Constant, les phocéens terminent premier de la zone Sud en 1941 et sont donc Champions de France de la zone non-occupée. Un titre qui n’est pas comptabilisé dans le palmarès du club marseillais.

 

Constant est ensuite évincé en 1945 et Louis-Bernard Dancausse prend sa place. Mais Constant retrouve son poste en 1951 jusqu’en 1954. Sous sa deuxième présidence, l’OM perd une finale de la Coupe de France face à Nice le 23 mai 1954. Marcel Constant a notamment un différend avec Robin durant cette rencontre. Robin veut présenter les joueurs au Président de la République René Coty lors de cette finale mais Constant est convaincu que cela lui est imposé. Il décide alors de démissionner et en 1954, Louis Aillaud prend sa place à la tête de l’Olympique de Marseille.