Le club

Joseph Eisenhoffer, un entraîneur-joueur dans la légende

Rares sont les joueurs à avoir évolué à l’OM en tant que joueur mais aussi en tant qu’entraîneur. Joseph Eisenhoffer rentre dans de ce cercle fermé. Surnommé “l’homme au gauche mortel“, Eisenhoffer évolue à l’OM de 1932 à 1941. Une période qui permet au Hongrois de marquer l’histoire de l’Olympique de Marseille.

 

Né le 8 novembre 1900 à Budapest, Eisenhoffer débute sa carrière dans son pays natal en jouant successivement pour le Budapest TC, Kispest AC et Ferencváros TC. Il s’exile ensuite en Autriche où il remporte le championnat avec l’Hakoah Vienne puis aux États-Unis où il évoluera au Brooklyn Wanderers, New York Hakoah et Brooklyn Hakoah. Il gagne d’ailleurs la Coupe des États-Unis en 1929 avec le New York Hakoah.

 

L’HOMME AU GAUCHE MORTEL

 

Après un court retour en Autriche au sein de l’Hakoah Vienne, l’attaquant, qui peut aussi évoluer au milieu de terrain, rejoint l’Olympique de Marseille en 1932 à l’âge de 32 ans. Une période spéciale puisque le premier championnat de France de football “professionnel“ se déroule cette année-là.

 

Cet amoureux du jeu dispute 87 matches de Division 1 et 34 de Coupe de France entre 1932 et 1941 avec Marseille. Un an après son arrivée à l’OM, Eisenhoffer fait venir dans le sud de la France Vincent Diettrich, l’entraîneur de l’Hakoah Vienne et le Hongrois Vilmos Kohut. “L’homme au gauche mortel“ termine avec cette équipe olympienne à la deuxième place de son groupe (1933).

 

Équipe de l'OM 1934/35, champion de la Coupe de France
Équipe de l'OM 1934/35, champion de la Coupe de France - Eisenhoffer est le second joueur accroupi en partant de la droite.

 

L'ENTRAÎNEUR-JOUEUR DE L'OM

 

Avec le club de la cité phocéenne, le Hongrois est aussi finaliste malheureux de la Coupe de France en 1934 et 1940. Joueur, il remporte la quatrième Coupe de France du club le 5 mai 1935 après une victoire en finale contre le Stade Rennais (3-0).

 

À partir de 1935 et jusqu’en 1941, Eisenhoffer sera entraîneur-joueur de l’Olympique de Marseille. Il dirige 121 matches de championnats (de France et du Littoral) à la tête du club phocéen ainsi que 22 matches de Coupe de France. Il demeure d’ailleurs avec Gérard Gili le troisième entraîneur à avoir disputé le plus de matches avec l’OM en championnat.

 

Eisenhoffer connaît un grand succès en tant qu’entraîneur-joueur. L’international hongrois (8 sélections, 7 buts) est sacré Champion de France de D1 en 1937. L’histoire retiendra que Eisenhoffer est le premier coach de l’Olympique de Marseille à avoir remporté le premier titre de champion de France “professionnel“ avec le club provençal.

 

Joseph glane aussi une Coupe de France le 8 mai 1938 grâce à une victoire en finale contre le FC Metz (2-1 a.p). Logiquement convoité et mercenaire assumé, Eisenhoffer cède aux offres très importantes du RC Lens en 1938. Il revient à l’OM où il manque de remporter le 5 mai 1940 une sixième Coupe de France mais les Olympiens sont défaits en finale contre le Racing Club de Paris (2-1). Il termine sa carrière à l’OM en 1941 et meurt à Budapest en 1944 des suites d’une blessure causée par un raid aérien soviétique lors de la libération de la ville. Joseph Eisenhoffer laisse derrière lui une trace indélébile à Marseille.