Le club

LA PREMIERE DESCENTE EN DIVISION 2

Les années 1950 sont assez compliquées pour l’Olympique de Marseille. L’OM obtient des résultats en deçà des espérances en première division. Pire, le club provençal connaît même pour la première fois de son histoire la relégation en deuxième division. L’OM va alors stagner pendant trois années dans le deuxième échelon du football professionnel français.

 

Lors de la saison 1957-1958, l’OM réalise une très mauvaise saison et manque de descendre en D2. Mais les Marseillais se sauvent de très peu en terminant seizièmes de D1 à la dernière journée grâce au goal-average au grand désarrois de Metz, relégué. Malheureusement, l’OM ne fait que retarder l’échéance car le club marseillais connaîtra la D2 un an plus tard.

 

VINGTIÈME DE D1

 

A l’été 1958, des joueurs comme Gunnar Andersson ou encore Roger Scotti quittent le club et l’équipe est entièrement repensée par le président Saby Zaraya pour lui donner un nouveau souffle. Mais la sauce ne prend pas et l’OM, entraîné par Louis Maurer, termine vingtième de D1 lors de la saison 1958-1959. Les joueurs phocéens sont également éliminés dès les 32èmes de finale de la Coupe de France contre Perpignan (D2) en janvier 1959. Le club marseillais est alors relégué en deuxième division à l’issue de la saison et va connaître l’enfer de la D2. L’OM affrontera des équipes comme Cannes, Roubaix, Alès, Montpellier, Aix, Lille, Troyes…

 

Équipe de l'OM 1960/61
Équipe de l'OM 1960/61

 

DIX ARRIVÉES À L'ÉTÉ 1959

 

L’équipe olympienne, sous les ordres de Lucien Troupel, est renforcée d’une dizaine d’arrivées à l’été 1959. L’OM réalise alors de bons débuts en remportant six matches d’affilée entre la deuxième et septième journée de D2. En cours de saison, Sbroglia, Braizat, Corazza et Moresco arrivent au club tandis que Fischbach et Boulle quittent l’OM.

 

Malgré les débuts prometteurs, les Marseillais s’essoufflent et ne remontent pas en première division en terminant à la dixième place de D2. Les résultats des hommes de Troupel sont irréguliers. Capables de gagner contre le leader Nancy à la 35ème journée (2-1), les Marseillais perdent les trois derniers matches face à Rouen (2-0), Lille (3-6) et Sète (1-0). Olivier termine meilleur buteur phocéen en championnat (21).

 

L’Olympique de Marseille rate de peu la montée la saison suivante en terminant à la sixième place. Il faudra attendre la saison 1961-1962 pour voir l’OM atteindre son objectif. L’OM termine quatrième et retrouve l’élite du football français !