Le club

Quand l'OM touche le fond

Lors de la saison 1964-1965, l’OM obtient des mauvais résultats en deuxième division. Au fil des contre-performances, l’équipe marseillaise est boudée par ses supporters. Le désamour se fait véritablement ressentir lors du match de championnat entre l’OM et Forbach au stade Vélodrome en avril 1965 où seulement 434 supporters sont présents dans les tribunes. Triste mais historique !

 

A l’issue de l’exercice 1963-1964, l’Olympique de Marseille termine cinquième de deuxième division et manque de peu la montée. Mais à l’été 1964, le club va mal. Manque de moyens, plus d’entraîneur, départ de nombreux joueurs majeurs (Dogliani, Moulon, Makowski, Boucher, Keller, Peretti, Bernard, Milazzo…), la saison suivante s’annonce compliquée.

 

UN EFFECTIF TRÈS JEUNE

 

L’OM compte dans son effectif énormément de jeunes. Jean-Paul Escale, André Tassone, Albert Sejnéra et Jean Markiewicz sont les seuls joueurs d’expérience dans l’effectif marseillais. Le président du club provençal Jean Marie Luciani confie alors à Mario Zatelli, joueur de l’OM dans les années 30/40, la lourde tâche d’entraîner l’OM.

 

L’équipe type olympienne est la suivante : Escale - Tassone, Sejnera, Markiewicz, Barellas - Bordere, Roig, Hodoul -Baulu, Joseph, Cassar. Malheureusement, elle ne fera pas de miracle. Les phocéens réalisent un début de saison catastrophique avec seulement trois victoires en championnat lors de la phase aller.

 

HUMILIATION CONTRE LE GAZÉLEC AJACCIO

 

Les phocéens connaissent de nombreuses désillusions et sont même humiliés lors du sixième tour de la Coupe de France le 20 décembre 1964 au stade Vélodrome contre le Gazélec Ajaccio devant 11049 spectateurs (1-5). L’OM inscrit à peine 26 buts en deuxième division durant la saison. Titularisé à 16 ans, Jean-Claude Scotti, le fils de Roger, marque d’ailleurs 4 buts.

 

La saison marseillaise connaît son plus triste moment un jour d’avril 1965. Les Marseillais affrontent Forbach le 23 avril 1965 et seulement 434 spectateurs sont présents au stade Vélodrome pour assister à cette rencontre de championnat. L’OM remporte néanmoins ce match sur le score de 3-0 grâce à des réalisations de Bordone, Tassone et Markiewicz. Malgré la plus faible affluence enregistrée dans l’enceinte du boulevard Michelet, Marseille remporte son plus large succès de la saison. Un paradoxe. Cette rencontre symbolise la saison cauchemar de l’Olympique de Marseille.

 

Les Olympiens terminent l’exercice 1964-1965 à une triste quatorzième place de D2. A la fin de la saison, on parle même d’un dépôt de bilan de l’OM et de la création d’un nouveau club professionnel dans la cité phocéenne. Mais un certain Marcel Leclerc rachète le club et il ne sait pas encore qu’il va écrire l’une des plus belles pages de l’histoire du club.