Le club

Otto Gloria, un passage éclair inoubliable

Otto Gloria
Otto Gloria à l'entraînement

 

Lors de la saison 1961-1962, l’OM évolue en deuxième division depuis déjà deux ans. Les résultats obtenus par Lucien Troupel ne sont pas à la hauteur des espérances et après une défaite à Troyes à la fin du mois de janvier 1962 (3-1), le président Zaraya limoge Troupel. Après un court intérim de Roessler, Otto Gloria est nommé entraîneur de l’Olympique de Marseille en février 1962.

 

Inconnu des Marseillais, Otto Gloria est un grand technicien brésilien. Durant sa carrière, il entraîne des équipes de prestige (Benfica, Vasco de Gama, Porto, Atlético de Madrid, Sporting Portugal). Tel un danseur de tango, Otto Gloria a une fine moustache, le cheveu sombre et plaqué en arrière. Il arrive à l’OM le 31 janvier 1962 alors que l’équipe enchaîne les mauvais résultats. Tel un magicien, il métamorphose l’équipe olympienne et prend des décisions fortes. Il décide de baisser la charge de travail physique imposée aux joueurs et de raccourcir les séances. Sur le terrain, il écarte Fritz Kominek et titularise le défenseur André Moulon. Réputé comme un grand tacticien capable de déceler les points faibles de l’adversaire, Gloria opte pour un 4-3-3 et redonne confiance aux joueurs, sans coups de gueule et avec le sourire.

 

SEULEMENT TROIS DÉFAITES

 

Tous ses choix s’avèrent payants. L’Olympique de Marseille ne s’incline qu’à trois reprises durant la période Otto Gloria qui durera quatre mois. Les Olympiens sont défaits en quarts de finale de la Coupe de France en mars 1962 (1-0), en quarts de finale de la Coupe Charles Drago contre Lyon (0-1) et contre Valenciennes en championnat (2-0).

 

Avec Otto Gloria, les Marseillais terminent quatrièmes de deuxième division et retrouvent l’élite ! La montée en D1 est assurée grâce à une victoire de l’OM contre Besançon au Vélodrome le 20 mai 1962 dans une ambiance bouillante (2-0). Gloria a su inverser la tendance en quatre mois. Un exploit.

 

RETOUR AU BRÉSIL

 

Mais à la fin de la saison, Otto Gloria rentre au Brésil et ne reviendra plus entraîner l’Olympique de Marseille. Le technicien avait senti que la situation du club était encore précaire et ne voulait pas courir le risque de continuer, sachant que son aventure avec l’OM pouvait vite passer de l’histoire d’amour au cauchemar.

 

Très aimé des supporters, Gloria laisse un grand vide sur la Canebière. Le club ne se remet pas du départ de son gentleman et redescend la saison suivante dans l’enfer de la D2. Pendant longtemps, quand l’équipe allait mal, on pouvait apercevoir des pancartes à l’honneur de Gloria. Le Brésilien décède le 2 décembre 1986 à Rio de Janeiro à l’âge de 69 ans, victime d’une crise cardiaque. Gloria a laissé un souvenir impérissable dans la cité phocéenne.