Cesar et Jairzinho, deux brésiliens à l'OM

Les légendaires Josip Skoblar et Roger Magnusson quittent l’OM en 1974. La fin d’une ère. Mais deux brésiliens champions du monde, Paulo César et Jaïrzinho, vont renforcer les rangs olympiens en 1974 et vivre une courte mais belle histoire avec l’Olympique de Marseille.

 

A l’été 1974, le président phocéen Fernand Méric est ambitieux et réalise un recrutement intéressant (Charrier, Lemée, Eo, Nogues, Troisi, Vannucci). Mais le recrutement de deux brésiliens va particulièrement attirer l’attention et créer un engouement inédit. Jules Zvunka, l’entraîneur olympien, est séduit par le talent de Paulo César. L’OM recrute le Brésilien de 25 ans pour 600000 dollars. César est rejoint à l’automne 1974 par un autre brésilien : Jaïrzinho.

 

LES CHAMPIONS DU MONDE 1970

 

Les deux joueurs, champions du monde avec le Brésil en 1970 au Mexique, sont alors les deux premiers joueurs à avoir gagné une Coupe du Monde à évoluer dans le championnat français ! Né le 16 juin 1949 à Rio de Janeiro, Paulo César est un attaquant imprévisible, dribbleur surprenant et rusé. Mais César est aussi nerveux et n’est pas très sérieux en dehors des terrains. Paulo aime faire la fête et lorsqu’il est en forme sur le terrain, cela signifie qu’il a passé une nuit plutôt calme. A contrario, lorsqu’il tire la langue, cela signifie que la nuit a été courte et agitée. Capable d’exploits techniques, Paulo César est trop irrégulier.

 

Jairzinho et Paulo César en fin de match
Jairzinho et Paulo César en fin de match

 

Son coéquipier Jaïrzinho est lui tout le contraire de César. Calme, sérieux, réservé. Le Brésilien est une vedette à tel point que la veille de son premier match contre Monaco en octobre 1974, plus de 10000 personnes se sont déplacés pour venir assister au dernier entraînement. Il inscrit d’ailleurs son premier but lors de son premier match face aux Monégasques et César plante un doublé (4-1). La première association entre les deux est une belle réussite et l’attente est encore plus grande.

 

Buteur lors de la Coupe du monde 1970 (7 buts), Jaïrzinho (81 sélections, 33 buts) se blesse néanmoins rapidement aux adducteurs et il est contraint à s’éloigner des terrains pendant deux mois. A son retour, son association avec César fait des merveilles et l’OM termine deuxième de première division à l’issue de la saison. La victoire contre Nantes lors des 32èmes de finale de la Coupe de France le 2 février 1975 à Bordeaux restera comme l’un des meilleurs matches de Jaïrzinho et Paulo César sous le maillot bleu et blanc (4-0). Le premier inscrit un doublé et le deuxième marque un but.

 

FIN DE L'ÈRE SAMBA

 

Mais le quart de finale retour de la Coupe de France entre l’OM et le PSG en mai 1975 sonne la fin de l’ère de samba au sein du club phocéen (2-2). A la fin de la rencontre, l’arbitre, victime d’une bousculade et d’un coup de tête, est agressé par des joueurs olympiens. Jaïrzinho et Paulo César sont désignés coupables.

 

Le premier, écope de deux ans de suspension dont un avec sursis et le deuxième de quatre matches de suspension. Les Brésiliens quittent donc Marseille et ne seront restés qu’une seule année sur la Canebière. Les deux champions du monde regagnent alors le Brésil. Seul Paulo César (57 sélections, 8 buts) fera son retour dans le sud de la France quelques années plus tard en jouant pour l’AS Aix-en-Provence durant l’exercice 1982-1983.