Le club

Redescente en deuxième division

LA PIRE SAISON DE L'HISTOIRE

 

Lors de la saison 1979-1980, l’Olympique de Marseille va connaître l’une des pires saisons de son histoire. Alors que l’équipe, entraînée par Jules Zvunka, est programmée pour jouer les premiers rôles, c’est un tout autre scénario qui va se dessiner dans le sud de la France. L’OM, emmené par des joueurs comme Trésor, Zvunka, Bracci, Six, Linderoth, connaît l’enfer de la descente au terme de l’exercice 1979-1980.

 

La saison précédente, le club phocéen avait fini à la douzième place et il s’apprête à faire pire. Pourtant, les Olympiens soignent parfaitement leur entrée dans le championnat en battant Brest au stade Vélodrome sur le score de 3-0. Mais la semaine suivante, les Marseillais connaissent une désillusion contre le Paris-Saint-Germain. Alors que le club provençal ouvre le score grâce à Six à la onzième minute, les Parisiens marquent par deux fois par l’intermédiaire d’Abel Carlos et Bathenay. Résultat, 2-1 pour le PSG. Pire, lors de la 3ème journée, les phocéens sont sévèrement défaits à domicile face à Saint-Etienne (3-5). Nancy humilie l’OM une semaine plus tard en gagnant 5-0. Le bilan de l’OM sur la première partie de saison est très négatif pour une équipe qui ambitionnait de lutter pour le titre : 5 victoires, 2 matches nuls et 12 défaites.

 

 

 

JEAN ROBIN DEVIENT ENTRAÎNEUR

 

Un changement d’entraîneur intervient en février 1980. Jules Zvunka est remplacé par l’entraîneur des jeunes Jean Robin sur le banc phocéen. Mais la dynamique ne s’inverse pas et Marseille craint le pire, à savoir la descente en D2. L’équipe olympienne connaît de lourdes défaites lors de la deuxième partie de saison. Les provençaux sont défaits à Lens (4-1) et s’inclinent très lourdement à domicile face à Valenciennes (3-6).

 

En Coupe de France, l’OM se fait tristement sortir dès les 32èmes de finale contre l’AS Cannes aux tirs aux but. La dernière journée sera le summum de la très mauvaise saison de l’OM. Les joueurs de Robin encaissent 7 buts face à Brest, vingtième de première division et s’inclinent logiquement (7-2) ! 4 victoires, 4 matches nuls et 11 défaites marquent la seconde partie de saison marseillaise. Le français N’Gom finit meilleur buteur de l’OM grâce à ses onze réalisations en D1 mais ça ne sera pas s>uffisant. Marseille descend en deuxième division.