Histoire
Le club

L’OM sauvé par ses minots…

Après une très mauvaise saison 1979-1980, ponctuée par une triste dix-neuvième place de première division, l’OM va à nouveau connaître la D2 lors de l’exercice suivant.

 

Des joueurs majeurs quittent alors le club olympien parmi lesquels Marius Trésor et Didier Six. L’OM cherche alors à se renforcer et recrute A. Domenech, Florès, Djebali, Lechantre, Tallineau ou Oscar Flores. Le début de saison est assez médiocre. Les Olympiens sont défaits par Montpellier lors de la première journée de championnat (3-1) sur terrain neutre. Le club phocéen enchaîne les contre-performances et la sentence tombe. Le président Carlini décide d’écarter Jean Robin et de nommer Albert Batteux à la tête de l’équipe première.

 

LA LIQUIDATION JUDICIAIRE

 

Mais la situation ne s’améliore pas. L’OM perd même contre les amateurs de Saint-Tropez lors du sixième tour de la Coupe de France. Les Marseillais gagnent à neuf reprises durant la phase aller pour trois matches nuls et sept défaites.

 

La catastrophe se dessine en avril 1981. Le club est placé en liquidation judiciaire par le Tribunal de Commerce. Les dettes de l’OM s’élèvent à un milliard et demi de centimes. Le personnel du club est alors mis au chômage et les professionnels quittent l’OM. Caminiti et Michel Castellani sont les deux seuls joueurs professionnels à rester. Mais comment le club marseillais peut-il alors s’en sortir ?

 

Paradoxalement, l’équipe provençale va alors connaître l’une de ses plus belles histoires. Roland Gransart accepte de prendre les commandes de l’équipe première à l’âge de 27 ans ! Il devient alors le plus jeune coach de l’histoire de l’OM. Il est entraîneur-joueur.

 

minotgambardella
Les Minots lors de la finale de la Coupe Gambardella

 

L'ARRIVÉE DES MINOTS

 

Marseille puise dans ses équipes de jeunes et fait appel à ses Minots, vainqueurs de la Coupe Gambardella en 1979. Lévy est dans les buts, Lopez, Caminiti, Gransart et Anigo évoluent en défense et Francini, De Bono et De Falco composent le milieu de terrain. Pascal, Lapinta et Castellani sont alignés sur le front de l’attaque. Un certain Éric Di Meco dispute son premier match lors de cette saison noire.

 

Les Minots sont héroïques. En six matches, ils ne connaissent pas la défaite. Ils gagnent contre Grenoble au stade Vélodrome grâce à une réalisation de Castellani (1-0) puis accrochent Corbeil et Toulouse (1-1) avant de gagner à Avignon (0-1).

 

Ils tiennent ensuite en échec Montluçon (0-0) et reçoivent Montpellier, le futur champion, lors de la dernière journée. Pasqualetti ouvre le score pour le club de l’Hérault mais les Olympiens font preuve de courage en égalisant sur penalty grâce à Pascal. Gransart donne même l’avantage à l’OM en deuxième période à l’heure de jeu et Pascal alourdit le score à dix minutes de la fin de la rencontre. Les Minots terminent à la sixième place de D2 et sauvent l’OM de la catastrophe. Incroyable !