Histoire
Le club

Enfin la remontée en Division 1

L’Olympique de Marseille, emmené par ses Minots, termine à une honorable quatrième place de deuxième division lors de la saison 1982-1983. Mais l’exercice suivant sera beaucoup plus probant pour les Marseillais.

 

L’OM se renforce à l’été 1983. Des joueurs expérimentés viennent encadrer les Minots (Anigo, Lévy, De Bono, Pascal, Lopez…). Boubacar, Bracci, Olarevic, Rubio, Kerjean, Boubarcar et Déhon et Gilles sont recrutés. Le club olympien présente alors un effectif complet taillé pour remonter en D1. Le mélange entre les expérimentés et les Minots va s’avérer ô combien payant. Les entraînements et la préparation des matches sont alors plus sérieux et sur le terrain, l’équipe olympienne montre un jeu séduisant tourné vers l’offensive.

 

LE RETOUR AU STADE VÉLODROME

 

A noter que l’équipe marseillaise peut de nouveau évoluer au stade Vélodrome. La saison précédente, l’enceinte du boulevard Michelet était en rénovation en vue de l’Euro 1984 et les joueurs olympiens disputaient leurs matches à domicile au stade de l’Huveaune, lieu où l’ambiance était moindre.

 

Les phocéens débutent timidement le championnat au Vélodrome avec un match nul contre Nice (1-1). Une semaine après, l’OM est défait contre La Roche-sur-Yon (2-0). Mais l’équipe provençale se relève en remportant onze matches lors de la phase aller avec notamment des festivals offensifs à Sète (0-5), à Béziers (2-4) et contre Villefranche (4-1).

 

retourd1
Equipe de l'OM 1983/84

 

Les hommes de Roland Gransart, l’entraîneur bleu et blanc, régalent leur public durant la phase retour. Les Marseillais se distinguent par de larges succès. Un 4-0 contre La Roche-sur-Yon, un 5-1 à Cuiseaux, un 5-0 contre Angoulême, un 5-0 face à Grenoble, un 4-1 contre Montpellier et un 6-0 face à Béziers. Une victoire face à Thonon (5-0) au Vélodrome, lors de la 37ème journée de D2 le 14 avril 1984, permet au club olympien de retrouver l’élite. La montée est fêtée au Vélodrome au match suivant avec une large victoire de l’OM sur Thonon (5-0). Pascal inscrit un triplé et Boubacar un doublé. Les provençaux concluent leur saison par un nul à Nice (2-2).

 

Les Marseillais terminent premiers de leur groupe de deuxième division et possèdent la meilleure attaque avec 92 buts inscrits pour seulement 32 buts encaissés. Boubacar et Pascal sont les meilleurs buteurs de l’OM (22 buts) tandis qu’Olarevic est l’auteur de 19 réalisations. Marseille s’incline néanmoins en finale retour du championnat contre Tours sur le score de 3-2 en mai 1984 mais l’essentiel est là, Marseille est de retour en D1 !