Histoire
Le club

José Anigo, l’OM dans les veines…

José Anigo a connu le meilleur comme le pire à l’OM. Il est sans aucun doute l’une des personnes qui s’est le plus identifiée au club marseillais. Joueur, entraîneur, directeur sportif, Anigo a connu de nombreuses fonctions au sein du club.

 

Issu d’une famille de républicains espagnols qui a fui le dictateur Franco, Anigo voit le jour le 15 avril 1961 à…Marseille et grandit dans les quartiers nords de la cité provençale. Il évolue à l’OM dans les équipes de jeunes à partir de la saison 1975-1976. Défenseur de formation, il dispute son premier match en professionnel au stade Vélodrome le 24 août 1979 contre Lens lors de la cinquième journée de première division. Mais la saison est très compliquée et l’OM descend en deuxième division.

 

PREMIER MATCH DANS L'ÉQUIPE PRO

 

Après la liquidation judiciaire du club en avril 1981, l’équipe première, alors entraînée par Roland Gransart, puise dans les équipes de jeunes. José Anigo, vainqueur de la Coupe Gambardella en 1979, se retrouve alors à jouer sous le maillot bleu et blanc avec des joueurs comme De Bono, Di Meco, Lopez, De Falco… La fameuse équipe des Minots dont Anigo fait partie. Il évolue à l’OM pendant la période dite des “Six Glorieuses“. Il connaît l’accession en première division au terme de la saison 1983-1984, une saison ponctuée par une belle première place de D2. Il dispute avec l’OM 207 matches et inscrit quatre buts durant sa période olympienne.

 

Anigo quitte la Canebière en 1987 pour rejoindre Nîmes mais retrouve sa ville natale en 1990 en évoluant à l’US Endoume-Catalans (1990-1993 et 1994-1996). Il joue également une saison à Cassis (1993-1994). Après avoir raccroché les crampons, il décide de se lancer dans une carrière d’entraîneur à l’US Endoume-Catalans (1995-1996) puis au centre de formation à partir de 1997.

 

Il est ensuite entraîneur intérimaire de l’OM en début de saison 2001-2002 avant de retrouver le centre de formation. Il va connaître l’une de ses plus belles réussites lors de la saison 2003-2004. Alain Perrin est limogé et José Anigo lui succède. Emmené par un Didier Drogba en feu, les Olympiens éliminent des cadors en Coupe de l’UEFA (Liverpool, l’Inter de Milan, Newcastle) et José Anigo parvient à hisser l’OM en finale. Anigo fait alors ses preuves en tant qu’entraîneur..

 

anigoom
Équipe des Minots, Jose Anigo est le second joueur debout en partant de la droite

 

Mais la saison suivante est plus compliquée et Anigo démissionne en novembre 2004 après des résultats médiocres. Il revient à l’été 2005 pour occuper le poste de directeur sportif. Il mènera un recrutement intéressant (Ribéry, Niang, Mandanda, Cissé, Cana, Cheyrou…) et l’OM glane le titre de champion de France en 2010 et la Coupe de la Ligue trois fois d’affilée (2010, 2011, 2012). Anigo n’est pas étranger à ces succès.

 

Le 7 décembre 2013, Elie Baup est limogé et Anigo est nommé entraîneur intérimaire. Avec l’arrivée de Marcelo Bielsa la saison suivante, il quitte son poste de directeur sportif et devient directeur du développement international pour le continent africain. Son aventure avec l’OM prend fin le 28 octobre 2016. Licencié aux débuts de l’“OM Champions Project“ de Frank McCourt, Anigo est écarté du club.